Vuisternens-devant-Romont (FR): Le préfet tire les oreilles des conseillers communaux

Publié

Vuisternens-devant-Romont (FR)Le préfet tire les oreilles des conseillers communaux

Dans le dossier des éoliennes, qui secoue la commune, la préfecture de la Glâne donne partiellement raison aux opposants.

par
Xavier Fernandez
Photomontage d’illustration.

Photomontage d’illustration.

vents-contraires-fribourg.ch

Nouveau revers pour l’Exécutif communal de Vuisternens, qui semble bel et bien avoir mis la charrue avant les bœufs. Déjà lourdement sanctionnés par les urnes le 7 mars – un seul conseiller communal a été réélu –, ses membres viennent de se faire sérieusement tirer les oreilles par le préfet de la Glâne, Willy Schorderet.

Après avoir appris qu’un projet de parc éolien était en train de prendre forme dans la commune, alors que la population n’avait pas été informée, plusieurs citoyens ont déposé une plainte administrative auprès de la préfecture. Ils reprochent en particulier au vice-syndic Christian Pittet de ne pas s’être récusé dans cette affaire. Ils considèrent de plus qu’il y a un conflit d’intérêts, ce dernier étant responsable des relations et affaires publiques chez Groupe E Celsius alors que l’énergéticien en charge du projet est Groupe E Greenwatt.

La transparence est fondamentale

Dans sa réponse, transmise jeudi aux intéressés, le préfet estime que le vice-syndic n’était pas légalement contraint de se récuser, puisque, bien qu’appartenant au même groupe, les deux entités du Groupe E sont suffisamment distinctes. Mais il ajoute qu’«au vu de l’importance de la thématique, il eût été judicieux de se récuser, afin d’éviter tout éventuel sentiment de prévention et tout doute envers les autorités communales».

Willy Schorderet relève également que plusieurs documents ont été signés par la Commune, portant sur la rétribution à prix coûtant. Or, cela implique de facto une implantation des éoliennes sur le territoire communal et une telle décision ne peut être prise sans l’accord préalable de l’Assemblée communale (Législatif), ce que l’Exécutif n’avait pas.

Pour finir, concernant les dénonciations pour manque de transparence, la préfecture de la Glâne exhorte les autorités communales à transmettre l’ensemble des documents relatifs au projet de parc éolien aux citoyens qui en ont fait la demande. «La transparence totale dans un tel dossier est fondamentale», conclut le préfet.

Ton opinion

95 commentaires