Hippisme – Genève: Le premier cross indoor de Suisse séduit
Actualisé

Hippisme – GenèveLe premier cross indoor de Suisse séduit

Le CHI de Genève en rêvait depuis des années. Samedi, il a enfin pu offrir à son public un événement généralement pratiqué en extérieur. Succès.

par
Oliver Dufour
Genève
Cette discipline éprouvante se dispute généralement en extérieur, comme ici lors des derniers Jeux équestres mondiaux, en France.

Cette discipline éprouvante se dispute généralement en extérieur, comme ici lors des derniers Jeux équestres mondiaux, en France.

Le cross est une discipline qui se court le plus souvent en extérieur et qui fait partie du concours complet, une épreuve olympique réunissant dressage, cross et saut. En indoor, la chose existait jusqu'ici seulement à Stuttgart (All) et Bordeaux (F). Sur une piste de Palexpo exceptionnellement dédoublée sur le paddock d'entraînement voisin, pour créer un parcours de 1800m, avaient été disposés plus d'une vingtaine modules se rapprochant le plus possible d'obstacles naturels. Le petit lac et la butte, marques de fabrique de longue date du CHI genevois, ont également servi, ainsi que plusieurs obstacles des derniers Jeux équestres mondiaux.

L'objectif des 18 cavaliers partants? Compléter ce redoutable parcours en commettant un minimum de fautes et se rapprochant le plus possible d'un temps idéal fixé à 118 secondes. "Je n'ai pas voulu faire de cette épreuve une chasse, mais plutôt une démonstration de notre sport, a expliqué Peter Hasenböhler, concepteur du parcours. Le but n'était donc pas de faire de la vitesse." Dans ce spectaculaire exercice, c'est Eddy Sans (sur Nankin de la Hurie), qui s'est montré le plus performant. Le Français a réalisé un passage parfait, terminant à seulement 3 dixièmes (!) du "chrono" idéal (117''70). Le meilleur Suisse, Felix Vogg, s'est classé 6e, avec un sans-faute (121''44).

Cette grande première à Genève, dont l'idée avait déjà commencé à germer au milieu des années 1990, a incontestablement séduit, dans les tribunes bondées de Palexpo. Réservant un bruyant accueil à chacun des concurrents, le public a goûté à une fin de soirée de grande qualité et sans accroc, ce dont le CHI de Genève avait bien besoin pour conjurer le sort qui avait frappé jeudi et vendredi, avec la chute à l'issue fatale de la jument Camille Z, puis l'accident finalement sans gravité d'une jeune bénévole, qui avait chuté d'une remorque sur la piste.

Ton opinion