Actualisé

UkraineLe Premier ministre a démissionné

Mykola Azarov a annoncé mardi qu'il avait présenté sa démission, dans un communiqué publié sur le site du Gouvernement, au moment où s'ouvrait une session extraordinaire du Parlement sur la crise.

«J'ai pris la décision de demander au président d'accepter ma démission du poste de Premier ministre, pour créer les conditions supplémentaires d'un compromis politique et d'un règlement pacifique du conflit.»

«Aujourd'hui, le plus important est de préserver l'unité et l'intégrité de l'Ukraine. C'est bien plus important que toute ambition personnelle», a ajouté le chef du Gouvernement.

Le Parlement abroge les lois anticontestation

Le Parlement ukrainien a abrogé les très sévères lois qui ont conduit à une radicalisation de la contestation pro-européenne. Il doit débattre dans l'après-midi d'une éventuelle amnistie pour les manifestants interpellés lors de heurts avec la police.

Au total, 361 député ont voté l'abrogation de ces lois vivement critiquées par les pays occidentaux comme une atteinte aux libertés, et deux contre. Le résultat du vote a été accueilli par des applaudissements. La séance a ensuite été ajournée jusqu'à 16h00 (15H00 suisses).

Les lois anticontestation prévoyaient des peines allant jusqu'à cinq ans de prison pour le blocage des bâtiments publics et des amendes ou détention administrative pour les manifestants portant des masques et casques, comme de nombreux contestataires actuellement à Kiev.

Elles prévoyaient aussi des travaux d'intérêt général pour les auteurs de diffamation sur internet, ce qui a été dénoncé comme une forme de censure.

Radicalisation du mouvement

L'adoption de ces textes le 16 janvier avait été suivie d'une radicalisation du mouvement donnant lieu à de violents affrontements entre manifestants et policiers qui ont fait au moins trois morts dans le centre de Kiev.

La contestation s'est aussi propagée dans le pays et la plupart des administrations régionales de l'ouest sont occupées, empêchant le travail des gouverneurs nommés par le président Viktor Ianoukovitch.

Le vote est intervenu lors d'une session extraordinaire du Parlement, convoquée pour tenter de trouver une sortie à la crise. Celle-ci avait éclaté il y a plus de deux mois avec le refus du chef de l'Etat de signer un accord de libre-échange avec l'Union européenne, préférant un rapprochement avec la Russie. (ats)

La démission du Premier ministre est «un pas vers la victoire»

La démission mardi du Premier ministre ukrainien, Mykola Azarov, est «un pas vers la victoire», a réagi Vitali Klitschko, un des principaux chefs de l'opposition. «Nous disons depuis plusieurs mois que ce qui se passe dans les rues (en Ukraine) est aussi la conséquence de la politique de l'actuel gouvernement. Ce n'est pas la victoire, mais un pas vers la victoire», a déclaré l'ex-boxeur.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!