Actualisé 27.03.2008 à 10:50

Le premier ministre polonais va boycotter l'ouverture des JO

Le premier ministre polonais Donald Tusk a annoncé jeudi qu'il n'avait pas l'intention d'assister à la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques (JO) à Pékin.

Il entend ainsi protester contre la situation au Tibet.

«Je n'ai pas l'intention de prendre part à la cérémonie d'ouverture des jeux à Pékin», a déclaré M. Tusk au quotidien polonais «Dziennik».

«La Pologne est un pays de taille moyenne et ne cherche pas à être le premier, mais mon opinion est très claire: la présence d'hommes politiques à l'inauguration de ces Jeux me semble inopportune», a-t-il ajouté.

Le chef du comité olympique polonais Piotr Nurowski a déclaré pour sa part que les sportifs polonais n'encourraient «aucune sanction» en Pologne pour leurs éventuelles déclarations publiques à Pékin concernant les droits de l'homme en Chine.

«La charte olympique parle du respect de la dignité humaine, donc des droits de l'homme», a souligné M. Nurowski.

Plusieurs dizaines de moines tibétains favorables au dalaï lama ont manifesté jeudi à Lhassa, dans l'un des principaux temples, devant un groupe de journalistes étrangers. Le 14 mars, les manifestations avaient dégénéré en émeutes dans la vieille ville, faisant officiellement 19 morts, 18 civils et un policier.

La Chine a accusé le dalaï lama d'avoir organisé ces émeutes et les troubles qui ont suivi dans des régions avoisinantes, où vivent des minorités tibétaines, pour saboter les Jeux olympiques de Pékin. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!