Actualisé

Yverdon (VD)Le premier radar fixe de la ville fait râler les pompiers

Les soldats du feu risquent fort de se faire flasher à répétition, le boîtier étant situé à proximité de la caserne.

par
xfz
La pose d'un radar fixe (semblable à celui-ci) à côté de la caserne d'Yverdon fait tousser les pompiers.

La pose d'un radar fixe (semblable à celui-ci) à côté de la caserne d'Yverdon fait tousser les pompiers.

Keystone

Sur le principe, les pompiers en intervention n'ont pas à craindre l'amende. Mais à chaque fois qu'ils déclenchent un flash, cela engendre de la paperasse. Alors, la pose d'un radar fixe à proximité de la caserne d'Yverdon-les-Bains (le premier de la ville), sur l'un des principaux axes stratégiques, n'est pas pour les réjouir. Surtout si l'on tient compte du fait que le SDIS du Nord vaudois totalise quelques 450 interventions par an, avec habituellement plusieurs véhicules, explique «24 heures».

Cela dit, le radar n'a pas été posé là par hasard. Il se situe à un carrefour proche d'un collège, de la patinoire, du stade de foot et du club de tennis, ainsi que de la piscine et, un peu plus loin, du lac et du camping. De l'autre côté, il y a la gare. Des mouchards électroniques ont d'ailleurs été installés dans les feux de signalisation et ils ont relevé que le feu rouge avait été grillé 565 fois en un mois.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!