Mauritanie: Le président Abdel Aziz réélu
Actualisé

MauritanieLe président Abdel Aziz réélu

Le chef de l'Etat mauritanien sortant Mohamed Ould Abdel Aziz a obtenu plus de 80% des voix à l'élection présidentielle de samedi.

Il s'assure ainsi une large victoire devant ses quatre adversaires, selon des résultats complets provisoires publiés dimanche par la commission électorale à Nouakchott.

Avec 81,89% des suffrages, M. Abdel Aziz arrive loin en tête devant le militant et candidat anti-esclavagiste Biram Ould Dah Ould Abeid, 8,67% des voix, a déclaré devant la presse le président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni), Abdallahi Ould Soueid Ahmed.

Le taux de participation a été 56,46%, a-t-il ajouté. Un taux relativement élevé en Mauritanie: la participation à une présidentielle tourne généralement autour des 40%, contrairement aux élections législatives et locales, où il est beaucoup plus élevé.

Mohamed Ould Abdel Aziz, allié de l'Occident dans la lutte contre les groupuscules proches d'Al Qaïda, dirige le pays depuis sa victoire à la présidentielle de 2009, consécutive au coup d'Etat par lequel il était arrivé au pouvoir l'année précédente.

Appel au boycott

Il était opposé à la présidentielle de samedi à quatre candidats: l'ancien ministre Boidel Ould Houmeid, le militant anti-esclavage Biram Ould Abeid, Ibrahima Sarr, déjà candidate en 2009, et Mint Moulaye Idriss, qui est l'une des administratrices de l'agence de presse nationale mauritanienne.

Les principaux opposants au président, rassemblés au sein du forum national pour la démocratie et l'unité (FNDU, opposition radicale), avaient appelé à boycotter le scrutin, d'après eux «une mascarade électorale» organisée de manière «unilatérale». Ils dénoncent le caractère «dictatorial» de son régime.

Mais nombreux sont les électeurs qui, ayant choisi de se déplacer, ne comprennent pas cet appel au boycott. «Voter, même blanc, est un devoir», a ainsi estimé Lalla, jeune électrice d'une école du centre-ville.

Aide aux plus pauvres

La plupart des électeurs interrogés lui sont reconnaissants d'avoir débarrassé leur pays des groupes islamistes armés qui y ont sévi jusqu'en 2010, deux ans après son arrivée au pouvoir par un putsch. L'ex-général de 57 ans s'est ensuite fait élire en 2009 pour un premier mandat de cinq ans.

Outre l'éradication d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) en Mauritanie, le président Abdel Aziz se targue d'avoir fait baisser le taux d'inflation à moins de 5% et d'avoir mené une politique d'aide aux plus pauvres.

La Mauritanie, vaste pays désertique de 3,8 millions d'habitants bordant l'Océan Atlantique, riche en minerai de fer, aux eaux poissonneuses et qui exploite du pétrole depuis 2006, a enregistré en 2013 un taux de croissance de 6%. (ats)

Ton opinion