Actualisé 02.07.2014 à 09:35

Swiss Re

Le président critique les amendes US

Le président du réassureur zurichois Swiss Re Walter Kielholz critique les amendes qui pleuvent sur le monde de la finance.

Walter Kielholz critique les sanctions de la justice américaine envers certaines banques.

Walter Kielholz critique les sanctions de la justice américaine envers certaines banques.

Dans les colonnes du «Financial Times» de mercredi, l'ancien président de Credit Suisse remet en question le système juridique international, estimant que les sociétés n'ont aucun moyen de se défendre.

Les investisseurs doivent désormais se poser la question de savoir s'ils souhaitent injecter des fonds dans des banques européennes, pour que les autorités de surveillance se les approprient par la suite, affirme Walter Kielholz, président actuel de Swiss Re.

Pour rappel, BNP Paribas a reconnu lundi avoir violé des embargos américains contre Cuba, l'Iran et le Soudan dans le cadre d'un accord avec la justice américaine. Le groupe bancaire français devra s'acquitter d'une amende record de 8,9 milliards de dollars (7,9 milliards de francs) pour échapper à des poursuites pénales. (ats)

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!