Actualisé 13.04.2006 à 11:54

Le président de l'UDC Vaud rend son tablier

Le président de l'UDC vaudoise, Pascal Dessauges, a annoncé sa démission pour raisons professionnelles.

Son successeur devra notamment réussir à intégrer les deux mouvances du parti, rurale et urbaine, en vue des élections cantonales de mars 2007.

Après 26 mois passés à la tête de l'UDC-Vaud, Pascal Dessauges a indiqué qu'il n'aurait pas assez de disponibilités vu ses nouvelles tâches pour mener à bien les campagnes des cantonales puis des fédérales. Des entretiens vont être conduits afin de trouver un successeur d'ici à l'été.

Cette personne devra «maîtriser les sujets cantonaux, être un rassembleur et avoir de la poigne». Ces qualités seront indispensables pour parvenir à concilier l'électorat rural traditionnel de l'UDC et les nouveaux venus issus des villes, en particulier dans la manière de communiquer parfois très différente.

A l'issue des élections communales, l'UDC s'estime satisfait de sa nouvelle implantation. Le parti est désormais représenté dans 27 des 32 plus grandes villes contre 10 il y a six mois. Il s'est dit prêt à collaborer étroitement avec le reste de la droite et a appelé à un «sursaut» pour gagner les scrutins. Des thèmes comme les transports publics, le logement ou l'écologie seront au programme.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!