Actualisé 12.02.2013 à 13:56

SuisseLe président de la BNS satisfait du cours plancher

Le cours plancher de l'Euro face au franc reste l'instrument adéquat, a affirmé mardi à Genève le président de la Banque nationale suisse (BNS) Thomas Jordan.

«Si le franc s'est légèrement affaibli depuis le début de l'année, il demeure à un niveau élevé», a relevé le directeur de la BNS.

«Si le franc s'est légèrement affaibli depuis le début de l'année, il demeure à un niveau élevé», a relevé le directeur de la BNS.

«Le risque d'une évolution extrême du taux de change subsiste tant que les problèmes budgétaires de la zone Euro ne sont pas résolus», a déclaré Thomas Jordan au Club suisse de la presse. Il faut attendre que le franc suisse continue à s'affaiblir.

Il a souligné que le cours plancher a fait ses preuves pour endiguer le risque de déflation. «Le renchérissement devrait redevenir positif à mi-2013, tout en étant faible», a estimé Thomas Jordan. «Il n'y a aucun risque d'inflation en Suisse dans un avenir proche.»

Variation faible

L'Euro a repris de la vigueur, mais la variation du cours de la monnaie unique européenne depuis le début de l'année est faible, a-t-il fait remarquer. Le franc reste à un niveau élevé, et il ne s'est dans l'ensemble pas affaibli vis-à-vis des autres monnaies.

«Cela va dans la bonne direction, mais les risques sont toujours là, il peut y avoir des chocs, il est nécessaire de maintenir le cours plancher», a dit Thomas Jordan. «Si les risques extrêmes ont diminué, la situation reste difficile», a-t-il prévenu.

«La politique du cours plancher continue à s'appliquer avec toute la détermination requise. En cas de besoin, nous sommes prêts à prendre des mesures supplémentaires», a réaffirmé le président de la BNS. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!