Le président de la Commission condamne les exécutions en Irak
Actualisé

Le président de la Commission condamne les exécutions en Irak

Le président de la Commission européenne José Manuel Barroso et le président du Conseil italien Romano Prodi ont condamné lundi l'exécution de deux proches de Saddam Hussein.

Ils ont rappelé leur opposition à la peine de mort.

«J'ai la même position que pour l'exécution de Saddam Hussein. L'Italie est contre la peine de mort. Toute autre parole est superflue», a déclaré Romano Prodi à la presse à l'issue d'un entretien avec Manuel Barroso.

«Nous avons une position de principe contre la peine de mort. Un homme n'a pas le droit de retirer la vie à un autre homme», a pour sa part déclaré le président de la Commission.

Deux proches de Saddam Hussein, Barzan al-Tikriti et Awad al- Bandar, ont été pendus dans le plus grand secret lundi, deux semaines après l'exécution de l'ancien président irakien.

(ats)

Ton opinion