JO 2012 - Football: Le président de Palerme: «Une expulsion juste»
Actualisé

JO 2012 - FootballLe président de Palerme: «Une expulsion juste»

Maurizio Zamparini, le président du club sicilien, s'est exprimé sur le renvoi de Michel Morganella, lundi. Il ne semble pas en vouloir à son futur joueur.

par
Grégory Beaud
Londres
Michel Morganella était arrivé lundi soir en Suisse.

Michel Morganella était arrivé lundi soir en Suisse.

«L'expulsion est méritée étant donné l'esprit des Jeux olympiques, mais Michel est un gars génial.» Interrogé par l'agence italienne Italpress, Maurizio Zamparini n'a pas tari d'éloge envers le défenseur suisse malgré son dérapage sur les réseaux sociaux. Le dirigeant de Palerme fait confiance à la bonne mentalité de son joueur: «Il n'est certainement pas raciste. C'est simplement une phrase qu'il ne pensait pas.»

Pour appuyer son propos, l'homme fort de l'US Palerme a proposé une comparaison qui vaut ce qu'elle vaut: «Ces écrits ont plus ou moins la même valeur que les propos d'un supporter de l'Inter Milan qui écrit sur internet qu'il souhaite brûler les fans de l'AC Milan. La mesure est juste, mais ne criminalisons pas le joueur.»

Pour rappel, Michel Morganella avait été renvoyé à la maison lundi soir après avoir insulté les Coréens sur son compte Twitter. Plus tard, le Valaisan s'était excusé et avait effacé ses propos. Swiss Olympic n'a pas transigé et lui a retiré son accréditation.

Ton opinion