Suisse: Le président des propriétaires est remonté
Actualisé

SuisseLe président des propriétaires est remonté

Le Conseil fédéral ne trouve pas grâce aux yeux de la Fédération des propriétaires (HEV) depuis son annonce d'interdire le retrait du capital du deuxième pilier.

Hans Egloff est remonté contre le Conseil fédéral.

Hans Egloff est remonté contre le Conseil fédéral.

La Fédération des propriétaires (HEV) en veut particulièrement au dernier projet du gouvernement, qui propose d'interdire les prélèvements sur le deuxième pilier pour acheter un logement, fustigé par son président Hans Egloff.

Le conseiller national (UDC/ZH) s'en est pris à l'activisme du Conseil fédéral. Présente à l'assemblée des délégués de la fédération à Schaffhouse, Doris Leuthard a été invitée par Hans Egloff à remettre «Messieurs Berset et Schneider-Ammann» sur la bonne voie lors de la prochaine séance du gouvernement.

La conseillère fédérale a défendu la position du gouvernement en rappelant que cette proposition est une piste de réflexion. Il s'agit d'éviter que des personnes retirent une partie de leur 2e pilier pour des biens immobiliers qu'elles remettent ensuite à leurs enfants et que, une fois âgées, elles prétendent à des prestations complémentaires.

L'autre question est de savoir si des propriétaires sont encore en mesure de payer leurs dettes lorsque les taux d'intérêts montent. La Suisse a déjà vécu une crise immobilière et le Conseil fédéral doit prévenir un tel scénario, a rappelé la ministre. L'accès à la propriété est certes une bonne chose, mais il doit se réaliser sur des bases financières solides.

Banques aussi critiquées

Devant 360 délégués et 100 invités, Hans Egloff n'a quant à lui pas non plus épargné les banques. Ces dernières sont coupables d'avoir introduit il y a peu des conditions plus strictes pour l'attribution d'hypothèques, alors que le marché s'est déjà apaisé.

Le conseiller national conservateur redoute également une autre limitation des droits des propriétaires dans le cadre de la révision de la loi sur l'aménagement du territoire. La planification entraînera des tâches administratives supplémentaires. Construire deviendra en conséquence plus compliqué et plus cher.

En hélicoptère

L'assemblée des délégués ne s'est pas déroulée comme prévu. Peu après 16h00, la conseillère fédérale Doris Leuthard a annoncé par SMS qu'elle était coincée dans un bouchon dans le tunnel de Gubris, sur l'A1 près de Zurich. Elle a alors demandé à un hélicoptère de l'armée de l'amener jusqu'à Schaffhouse où elle est arrivée vers 17h20. (ats)

Ton opinion