Mexique: Le président échappe de peu à une attaque
Actualisé

MexiqueLe président échappe de peu à une attaque

La police fédérale mexicaine a annoncé lundi avoir déjoué un attentat contre le président de la République, Felipe Calderon.

Cinq hommes de main d'un des grands cartels de la drogue du pays ont été arrêtés dimanche après un an d'enquête.

Les cinq suspects appartiennent au cartel dit de Sinaloa, selon la police. L'un de ces hommes avait été chargé de préparer un attentat contre M. Calderon en représailles à la saisie de 5 millions de dollars dans une opération policière contre un des chefs du cartel, a indiqué à la presse le chef de la division anti-drogue de la police fédérale, Ramon Pequeno.

«Ce que cherchent les criminels, c'est que l'autorité recule (...) parce qu'ils savent que nous détruisons leurs structures, que nous frappons au coeur de leur négoce», a déclaré M. Calderon à l'issue du sommet nord-américain de Guadalajara (ouest). Il venait de réaffirmer, avec le président américain Barack Obama et le Premier minsitre canadien Stephen Harper, la détermination commune des trois pays à intensifier la lutte contre les cartels de la drogue.

Le trafiquant chargé du projet d'attentat, Dimas Diaz Ramon, était spécialisé dans le transport de cargaisons de marijuana cachées dans les pneus de camions chargés de piments et d'avocats depuis l'Etat de Michoacan (ouest du Mexique) jusqu'à la frontière américaine, selon la police.

La guerre entre cartels pour le contrôle du trafic et de l'exportation de drogue vers les Etats-Unis a fait près de 13 000 morts, selon les autorités et la presse, depuis la prise de fonctions de M. Calderon, en décembre 2006.

Plus de 36 000 militaires et policiers ont pourtant été mobilisés contre ces organisations criminelles, spécialisées aussi dans les enlèvements contre rançon, le racket ou la prostitution.

(ats)

Ton opinion