Actualisé 08.12.2012 à 22:31

Grande-BretageLe président pakistanais rend visite à Malala

Asif Ali Zardari a rendu visite samedi dans un hôpital britannique à Malala, la jeune Pakistanaise blessée par des talibans le 9 octobre.

Le président pakistanais Asif Ali Zardari a rendu visite samedi à la jeune Pakistanaise engagée dans la défense des droits des filles, qui a été blessée dans une attaque des talibans, a annoncé l'hôpital britannique où elle est soignée.

Malala Yousafzai, une écolière âgée de 15 ans, reçoit des soins spécialisés à l'hôpital Queen Elizabeth de Birmingham, dans le centre de l'Angleterre, où M. Zardari s'est rendu samedi pour la rencontrer ainsi que sa famille.

Sur des photos distribuées samedi par l'hôpital, Malala Yousafzai est debout aux côtés du président pakistanais, alors que jusqu'ici on ne la voyait qu'alitée.

Foulard bleu

Accompagné de sa fille Asifa Bhutto, le chef de l'Etat pakistanais s'est aussi entretenu avec les médecins de la jeune fille, qui l'ont mis au courant du programme de soins prévus, selon un communiqué de l'hôpital.

Sur d'autres clichés fournis par l'hôpital, la jeune fille, coiffée d'un foulard bleu et d'un pull rose, est assise en compagnie du chef de l'Etat pakistanais et de sa fille.

Dans une attaque des talibans contre son autocar scolaire le 9 octobre, Malala avait été atteinte d'une balle à la tête. Les talibans voulaient la punir pour son engagement en faveur du droit des jeunes filles à aller à l'école.

Elle a miraculeusement survécu à l'attaque mais a besoins de soins spéciaux car la balle a frôlé son cerveau. Le traitement à l'hôpital Queen Elizabeth, où sont soignés des soldats grièvement blessés en Afghanistan, est pris en charge par le gouvernement pakistanais.

Messages de soutien

La jeune fille a reçu des milliers de messages de soutien du monde entier et a déclaré être très émue par ces gestes.

Elle s'était fait connaître dès l'âge de onze ans en mettant sur le blog du service de la BBC en langue ourdoue sa description de la vie sous le régime oppressif des talibans dans la vallée de Swat, une zone tribale du nord-ouest du Pakistan.

Le gouvernement pakistanais lui a décerné un prix de la paix, une récompense attribuée pour la première fois. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!