Actualisé 12.01.2010 à 08:21

Nigéria

Le président sort enfin du silence

Umaru Yar'Adua, le président nigérian de 58 ans, a assuré qu'il allait «mieux», dans une déclaration mardi à la radio BBC, sa première intervention publique depuis son hospitalisation le 23 novembre en Arabie Saoudite pour une grave affection cardiaque.

«Je vais mieux grâce au traitement», a dit M. Yar'Adua. «J'espère qu'il y aura bientôt d'énormes progrès qui me permettront de rentrer chez moi», a-t-il ajouté.

De santé fragile depuis des années, M. Yar'Adua est hospitalisé à Jeddah depuis le 23 novembre. Depuis cette date, il ne s'était pas exprimé directement et aucune image de lui n'a encore été diffusée, donnant libre cours aux spéculations.

Face aux rumeurs sur sa mort se multipliant ces derniers jours au Nigeria, son porte-parole était intervenu lundi à Lagos pour assurer que le président du pays le plus peuplé d'Afrique (140 millions d'habitants) était «vivant».

«Les spéculations (sur sa mort) sont fausses, le président est vivant et va mieux», avait déclaré son porte-parole Segun Adeniyi.

«Il est tout à fait conscient, il peut parler, il a même passé des coups de téléphone à diverses personnes au Nigeria», avait poursuivi le porte-parole.

Ces dernières semaines, les appels se sont multipliés pour que M. Yar'Adua démissionne ou délègue temporairement ses pouvoirs au vice-président Goodluck Jonathan.

La déclaration du président, première preuve de vie de ce type depuis 50 jours, intervient alors que, pour la première fois, les deux chambres de l'Assemblée nationale - sénat et chambre des représentants - devaient débattre mardi à Abuja de la crise institutionnelle causée par l'absence prolongée du président.

Parallèlement, une manifestation conduite par l'écrivain nigérian et prix Nobel de littérature Wole Soyinka était prévue devant le parlement pour protester contre le «vide» à la tête du pays.

Depuis son élection en avril 2007, Umaru Yar'adua a été hospitalisé quatre fois.

En pleine campagne électorale, il avait même été conduit d'urgence en Allemagne pour y subir des soins. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!