Vaud: Le présumé «faux neveu» reste en prison
Actualisé

VaudLe présumé «faux neveu» reste en prison

Le Tribunal fédéral (TF) a refusé la demande de libération anticipée au Polonais soupçonné d'être l'auteur d'arnaques du type «faux neveu».

L'homme, âgé de 33 ans, avait été interpellé par la police vaudoise le 23 octobre 2008. Il avait été arrêté en possession d'une longue-vue alors qu'il se trouvait à proximité du domicile d'une Vaudoise.

Cette dame venait d'alerter la gendarmerie qu'un individu se faisant passer pour son petit cousin lui réclamait 190'000 francs. Selon l'enquête menée par un juge d'instruction vaudois, l'homme n'en était pas à son coup d'essai.

Nombreux délits suspects

Une photo prise par un radar automatique le montre en septembre 2008 non loin de Goldach (SG), où une escroquerie de 80'000 francs avait été commise. Il a également été localisé à la même période dans le canton de Berne où deux arnaques de 30'000 et 35'000 francs ont été dénoncées à la justice.

Les périodes de réservations d'hôtel, de locations de voiture et des recherches téléphoniques permettent de le localiser sur les lieux d'une quinzaine d'escroqueries et de tentatives d'escroqueries.

Risque de récidive

En mars 2009, le Juge d'instruction de l'arrondissement de Lausanne avait refusé sa mise en liberté, notamment en raison du risque de récidive et de fuite. Une décision confirmée en dernière instance par le TF, qui admet que la durée de la détention préventive est «importante». Elle reste cependant compatible avec la peine de prison que risque le recourant en cas de condamnation. (ats)

Ton opinion