Actualisé 25.04.2014 à 14:32

Villeneuve (VD)«Le prêtre est d'abord parti dans le mauvais sens!»

Un religieux a eu un accident sur l'autoroute, mardi. Il a abandonné son véhicule et poursuivi sa route à pied, à la plus grande stupéfaction des autres automobilistes.

von
Caroline Gebhard/joe

«Il avait son petit chapelet à la main et continuait sa route, comme si de rien n'était...» Une femme n'en a pas cru ses yeux, mardi après-midi vers 16h30, lorsqu'elle a aperçu un prêtre au milieu de l'autoroute, du côté de Villeneuve. L'homme d'Eglise, qui venait d'avoir un accident, a abandonné son véhicule et décidé de poursuivre sa route à pied. «J'ai appelé la police, mais ils ne m'ont pas crue tout de suite. Ils m'ont demandé si j'étais sûre de moi!» poursuit notre lectrice, amusée.

Le prêtre, un séminariste polonais qui séjourne en Suisse, est entré sur l'autoroute à Rennaz (VD). Alors qu'il circulait en direction de Lausanne, sur la voie de gauche, il s'est retrouvé pris dans un embouteillage qui roulait en accordéon. C'est là qu'il a percuté la voiture qui se trouvait devant lui, rapporte la police cantonale. Il est ensuite sorti de son véhicule sans mettre le frein à main. Sa voiture a reculé et percuté une autre auto avant de s'échouer contre la berme centrale. Il a ensuite poursuivi sa route à pied, marchant dans le sens inverse du trafic dans un premier temps. «Il a fait une vingtaine de mètres dans le mauvais sens, raconte un autre témoin de la scène. Il semblait fâché car il a jeté son écharpe au milieu de la route! C'était hallucinant!»

Selon Pierre-Olivier Gaudard, porte-parole de la police cantonale, l'homme d'église «a commis une infraction à la loi sur la circulation routière. Il s'agit d'une fuite après accident, car il a laissé sa voiture et il est parti.» Le religieux a marché près d'un kilomètre sur l'autoroute, avant de s'enfoncer dans les vignes. Selon notre lectrice, «il avait l'air perdu, peut-être à cause du choc de l'accident? Les gens roulaient doucement pour ne pas le toucher.» Pierre-Olivier Gaudard indique qu'«il a été interpellé vers un collège de Villeneuve». Son permis de conduire lui a été retiré sur-le-champ mais il n'était pas sous l'influence de l'alcool.

Notre lectrice, elle, se remet tout juste de ses émotions: «C'était assez bizarre et impressionnant! Sur le coup, j'ai eu très peur...»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!