Grande-Bretagne: Le prince Charles coûte cher aux contribuables
Actualisé

Grande-BretagneLe prince Charles coûte cher aux contribuables

Le prince Charles, héritier du trône d'Angleterre, a coûté l'an dernier près de 25% plus cher aux contribuables britanniques malgré une réduction de ses dépenses de près d'un demi million de livres.

C'est ce qui ressort d'un rapport financier annuel publié mardi.

Le rapport des comptes du prince Charles montre que les fonds qui lui sont alloués par le gouvernement et les contribuables ont augmenté de 23%, passant de 2,45 millions à 3 millions de livres (5,3 millions de francs).

Deux voyages officiels, en Asie et en Amérique latine, ont contribué à cette augmentation, les dépenses pour les visites officielles atteignant 1,71 million de livres en 2008-2009 contre 1,16 million en 2007-2008.

Le rapport souligne néanmoins que le prince Charles a réagi à la situation de crise économique mondiale en réduisant ses dépenses personnelles de 23%, de 2,2 millions de livres à 1,7 million, et en gérant prudemment ses biens.

Cette réduction est notamment imputée à la décision du prince Charles de prendre ses vacances en Grande-Bretagne plutôt qu'à l'étranger. L'année dernière, l'héritier du trône et son épouse Camilla ont passé leurs vacances en Ecosse.

Les revenus privés du prince provenant du duché de Cornouailles - revenus fonciers, agricoles et commerciaux - ont légèrement augmenté, passant de 16,27 millions de livres à 16,46 millions.

»Nous ne sommes en aucune façon à l'abri (de la crise)», a déclaré Sir Michael Peat, assistant du prince. «Le duché de Cornouailles est un bateau qui peut naviguer par presque tous les temps, mais nous devons surveiller les secteurs et être prudents. Nous passons en revue tous les coûts, tout le temps», a-t-il ajouté.

(ats)

Ton opinion