Violence envers un chien: Le prince Edward pas poursuivi
Actualisé

Violence envers un chienLe prince Edward pas poursuivi

Le prince Edward, le troisième fils de la reine d'Angleterre, accusé d'avoir battu un chien, a échappé vendredi à une plainte en justice.

Une organisation de défense des animaux a conclu qu'il n'y avait pas de preuves suffisantes pour le poursuivre.

Le tollé avait été suscité par des photos du prince Edward publiées en décembre par la presse britannique, où on le voyait en train de brandir une canne de 1,2 mètre pour séparer deux chiens de chasse en train de se battre pour une proie.

La Société royale pour la protection des animaux contre la cruauté avait ouvert une enquête pour savoir si le prince Edward pouvait faire l'objet d'une plainte en justice. Elle a indiqué vendredi qu'il n'y avait pas de preuve suffisante à l'appui d'allégations selon lesquelles le prince Edward battait son chien.

La photo avait été prise alors que le comte de Wessex, 44 ans, participait à une partie de chasse dans le domaine privé du château de Sandringham (Norfolk, est de l'Angleterre), où la famille royale passe traditionnellement ses vacances d'hiver.

Un porte-parole du château de Buckingham avait alors affirmé que le prince avait mis fin à la bataille entre les chiens et que les photos le montraient en train d'agiter sa canne.

Ce n'est pas la première fois que des membres de la famille royale britannique sont accusés de cruauté envers les animaux. La reine Elizabeth II en personne avait été photographiée en train de tordre le cou d'un faisan il y a huit ans.

L'année dernière, le prince Harry avait été interrogé par la police pour avoir tué deux jeunes busards, une espèce protégée en Grande-Bretagne. (ats)

Ton opinion