Le prince William pose son hélicoptère chez sa petite amie
Actualisé

Le prince William pose son hélicoptère chez sa petite amie

Fraîchement pilote de la Royal Air Force, le fils de Charles et Diana a voulu impressionner sa fiancée. Les médias s'indignent.

Diaporama: Le Prince William et Kate Middleton se font plaisir

Les médias britanniques qualifiaient dimanche l'exercice d'inutile dans le contexte d'engagement de l'armée, et estimaient qu'il pourrait à nouveau déclencher les foudres de la population contre la monarchie.

Selon le MOD, l'hélicoptère du prince William s'est posé le 3 avril sur la propriété du sud de l'Angleterre de la famille de sa petite amie Kate Middleton dans le cadre d'un exercice prévu et autorisé.

«L'appareil s'est posé sur un champ, après avoir pris toutes les mesures de sécurité nécessaires, et est resté au sol pendant 20 secondes», selon le communiqué du ministère. «Personne n'est monté ou descendu de l'appareil».

L'armée manque de sites d'atterrissage et demande régulièrement la permission d'utiliser leurs terrains à des propriétaires pour des exercices d'entraînement, a précisé le ministère.

La propriété des Middleton est situé à environ 25km de la base d'Odiham, d'où le prince William avait décollé.

William a reçu son permis de voler le 11 avril après quatre mois de formation au pilotage d'hélicoptères et d'avions dans l'armée de l'Air. Son entraînement vise à faire de lui un pilote compétent, mais pas opérationnel.

Le tabloïd «News of the World» accusait dimanche le prince hériter d'utiliser l'équipement militaire comme un service de taxis alors que l'armée britannique opère en flux tendus en raison des engagements en Irak et en Afghanistan.

Cet épisode intervient alors que l'armée de l'Air est déjà critiquée pour avoir laisser William utiliser un hélicoptère Chinook depuis Londres jusqu'à l'île de Wight pour assister à une fête donnée par son cousin le 11 avril, jour où le prince a obtenu son permis de voler. Son frère, le prince Harry, se trouvait à bord de l'appareil.

Selon l'armée, les deux vols font partie de l'entraînement du prince. (ap)

Ton opinion