Meurtre de Lucie: Le principal suspect a avoué
Actualisé

Meurtre de LucieLe principal suspect a avoué

Le principal suspect du meurtre de Lucie est passé aux aveux mardi. C'est bien ce Suisse de 25 ans qui a tué l'adolescente fribourgeoise dont le corps a été retrouvé dimanche soir à Rieden (AG).

L'autre jeune homme de 18 ans qui se trouvait en détention préventive a été libéré. Ce Suisse domicilié lui aussi dans la région de Baden n'a aucun lien direct avec le meurtre, a souligné mardi la police argovienne. Connaissance du meurtrier, il avait reçu dimanche un appel de sa part en provenance du téléphone portable de Lucie qui avait conduit les enquêteurs à l'adresse du suspect.

La police continue à passer l'appartement au peigne fin. La police argovienne a refusé de donner plus d'informations mardi en fin d'après-midi.

Le meurtrier s'était rendu à la police lundi et avait été emmené directement à l'Institut de médecine légale de Berne. D'éventuelles blessures et traces y avaient été relevées sur son corps. Le meurtrier se trouve désormais en détention préventive à Aarau. Il a avoué son forfait devant le juge d'instruction.

Mgr Genoud pourrait officier

Mgr Genoud pourrait célébrer les obsèques de la jeune fille au pair de 16 ans. L'évêque de Lausanne, Genève et Fribourg qui avait marié ses parents et baptisé Lucie, a donné son accord comme il l'a dit à l'ATS. Seule réserve: si les obsèques se déroulent samedi, Bernard Genoud ne pourra pas officier car il doit participer au conseil pastoral.

Mais la date de la célébration reste ouverte, tout comme le lieu. Mgr Genoud n'exclut pas Fribourg. L'évêque, qui connaît la famille du temps où il était curé à Lessoc (FR), a apporté son soutien moral aux parents au cours d'un entretien téléphonique lundi soir. «Comme eux, je ne comprends pas, c'est une absurdité énorme.» (ats)

Ton opinion