Décès d’Elizabeth II: Le prix des corgis explose

Publié

Décès d’Elizabeth IILe prix des corgis explose

Depuis la mort de leur reine, les Britanniques se ruent sur la race de chiens que la souveraine aimait beaucoup. Quitte à casser leur tirelire.

Certains chiens se vendent jusqu’à 2660 francs.

Certains chiens se vendent jusqu’à 2660 francs.

Getty Images via AFP

Les corgis, ces petits chiens qu’adorait Elizabeth II, atteignent des prix record au Royaume-Uni depuis la mort de la reine. La monarque en a possédé une trentaine tout au long de sa vie. «Les prix demandés par les éleveurs de corgis enregistrés ont atteint aujourd’hui un nouveau sommet», a rapporté lundi un porte-parole de Pets4Homes, un site internet de vente d’animaux de compagnie au Royaume-Uni.

Les prix moyens ont «doublé» au cours des trois derniers jours, selon cette source. «Dans les annonces les plus récentes, les prix pour certains corgis dépassent pour la première fois la barre des 2500 livres (2660 francs). Le site enregistre «un nombre de recherches quotidiennes sur les corgis dix fois plus élevé que la semaine dernière à la même époque».

Cela représente une augmentation de la demande et des prix qui dépasse même celle enregistrée durant la période de la pandémie, laquelle a pourtant représenté un pic pour les ventes d’animaux domestiques. Ces petits chiens, aux oreilles pointues et au long dos, sont indissociables de l’image d’Elizabeth II. La reine en a élevé des générations, avec une préférence pour la race Pembroke. Mais elle a aussi créé le «dorgi», croisement du corgi et du teckel.

Elizabeth II a reçu son premier corgi, Susan, pour ses 18 ans, en 1944. La popularité de la race avait alors bondi de 56%, explique le Kennel Club, la plus grande organisation britannique consacrée à la santé et au dressage des chiens. La cote des corgis a aussi grimpé avec la série «The Crown», qui retrace la vie d’Elizabeth II à travers les décennies. Entre la diffusion de la première saison de la série en 2017 et 2020, les inscriptions de chiots corgis Pembroke ont presque doublé, selon le Kennel club.

Muick et Sandy ont attendu leur propriétaire pour lui faire leurs adieux à Windsor, le 19 septembre dernier. 

Muick et Sandy ont attendu leur propriétaire pour lui faire leurs adieux à Windsor, le 19 septembre dernier. 

AFP

À sa mort le 8 septembre, Elizabeth II possédait encore deux corgis, Muick et Sandy, qui ont participé à leur manière aux funérailles. Sur le perron du château de Windsor, ils ont attendu, escortés par deux gardes, que le cortège funéraire parti de Londres après les funérailles grandioses de la monarque remonte la Longue promenade «Long Walk») jusqu’au château, où la souveraine a été inhumée le 19 septembre. Ils ont été adoptés par Andrew, le fils cadet d’Elizabeth II.

(AFP)

Ton opinion

15 commentaires