Le prix du pétrole passe sous les 120 dollars
Actualisé

Le prix du pétrole passe sous les 120 dollars

Les cours du pétrole brut s'affichaient en net recul lundi après-midi. Ils ont repassé, pour un moment, sous la barre des 120 dollars le baril.

L'annonce selon laquelle la tempête menaçant le Golfe du Mexique n'aurait pas d'impact sur la production a rassuré, dans un marché toujours inquiet quant à la faiblesse de la demande.

Vers 19h00, le baril de Brent pour livraison en septembre cédait 3,55 dollars à 120,63 dollars par rapport à la clôture de vendredi soir sur l'InterContinental Exchange de Londres.

A la même heure, le baril de «light sweet crude» pour livraison en septembre perdait 4,08 dollars à 121,02 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Sous les 120 dollars

Le pétrole est même tombé lundi sous les 120 dollars le baril à la fois à New York et Londres, pour la première fois depuis trois mois.

Le brut a soudain décroché en fin d'après-midi, cédant jusqu'à 5,38 dollars à Londres à 118,80 dollars (un plus bas depuis le 15 mai) et 5,6 dollars à New York à 119,50 dollars.

«Le marché a manifestement choisi de se focaliser sur les nouvelles concernant la tempête tropicale plutôt que les tensions géopolitiques» expliquait l'analyste indépendant John Hall.

La tempête tropicale Edouard, qui générait des vents atteignant 85 km/h, se situait lundi dans le nord-ouest du Golfe du Mexique, selon le Centre national des ouragans (NHC) américain. Elle se dirigeait vers les côtes du Texas et de la Louisiane, qu'elle devrait atteindre dans la nuit de lundi à mardi.

Le géant pétrolier anglo-néerlandais Shell a indiqué lundi qu'il allait évacuer une quarantaine de salariés de ses installations, mais a dit ne pas craindre d'impact sur sa production.

(ats)

Ton opinion