Actualisé 26.01.2015 à 15:38

Fin du taux plancher

Le prix du vieux papier chute avec l'euro

La suppression du cours plancher de l'euro, décidée il y a dix jours par la BNS, provoque aussi un effondrement des prix sur le marché du vieux papier.

Les entreprises de recyclage et d'élimination du vieux papier sont également touchées par les conséquences de la décision de la BNS.

Les entreprises de recyclage et d'élimination du vieux papier sont également touchées par les conséquences de la décision de la BNS.

Les entreprises de recyclage et d'élimination du vieux papier ne vont pas pouvoir s'empêcher d'abaisser de manière substantielle et immédiate le prix du vieux papier et du vieux carton, rapporte lundi l'Association Suisse de recyclage du fer, du métal et du papier (VSMR).

En ce moment, le prix se situe selon le contrat cadre sur le vieux papier à près de 45 francs par tonne de vieux papier, a expliqué à l'ats Alex Bukowiecki Gerber, directeur de l'Organisation Infrastructures communales de l'Union des villes suisses et de l'association des communales.

Dans le cas d'une grande quantité, dès mille tonnes, on compte 55 francs par tonne. Mais lorsque le vieux papier ou le vieux carton est mélangé, les prix minimaux se situent respectivement à 10 et 20 francs par tonne, selon la quantité.

Avec ce contrat cadre, les 40% de villes et communes qui ont conclu leur contrat individuel sur la base de celui-ci bénéficient de garanties et devraient alors continuer à profiter de ces prix, a déclaré M.Bukowiecki Gerber. Selon le directeur de la VSMR, Thomas Bähler, il est néanmoins encore trop top pour évaluer la diminution des prix pour les autres prestataires de vieux papier ou vieux carton.

Forte concurrence

Le prix du vieux papier est déterminé par l'euro. En outre, les produits finis des fabriques de papier et de carton de la zone euro font, eux aussi, l'objet d'un marché où règne une forte concurrence.

Depuis des décennies, la collecte séparée du vieux papier et du vieux carton a fait ses preuves, tant économiquement qu'écologiquement si l'on se réfère au taux de collecte très élevé. C'est le mérite de l'industrie locale du papier et des entreprises de traitement, de commerce et de logistique qui garantissent une collecte ainsi qu'un traitement du vieux papier durable et respectueux de l'environnement.

Plus de 90% des besoins de la production totale de papier et de carton en Suisse sont couverts grâce au vieux papier, utilisé comme matière première de haute qualité. Viennent s'y ajouter les trajets de transport, généralement courts et donc écologiques. Ce recyclage durable du vieux papier et du vieux carton ne doit pas être mis en danger, en dépit de l«effondrement des prix. (ats)

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!