Actualisé 12.06.2009 à 12:37

Birmanie

Le procès d'Aung San Suu Kyi est ajourné

Le procès de l'opposante birmane Aung San Suu Kyi a été ajourné pour deux semaines à la demande de la défense, a annoncé vendredi son avocat.

La prix Nobel de la paix est accusée d'avoir laissé un Américain pénétrer chez elle en violation de son assignation à résidence.

Le tribunal de Rangoun chargé de l'affaire a fixé au 26 juin la date du réquisitoire à l'encontre de la lauréate du prix Nobel de la paix. L'Américain, nommé John Yettaw, est arrivé à la nage par le lac Inya, dans le nord de Rangoun, et a passé deux nuits au domicile de l'opposante, début mai. Il est également poursuivi.

«Nous avons demandé le nouvel ajournement pour permettre à Daw Khin Moe Moe de venir de l'Etat de Shan, dans le Sud», a précisé l'avocat, évoquant l'unique témoin de la défense.

Aung San Suu Kyi, qui a passé 13 des 19 dernières années en résidence surveillée, est passible de cinq ans de prison. Elle dénonce un prétexte pour la maintenir en détention jusqu'aux élections promises par la junte pour 2010. Son procès, qui a soulevé une vague d'indignation à travers le monde, s'est ouvert le 18 mai.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!