France: Le procès Krombach renvoyé
Actualisé

FranceLe procès Krombach renvoyé

Le procès du médecin allemand, jugé depuis mardi dernier pour le meurtre en 1982 de sa belle-fille Kalinka, a été renvoyé sine die jeudi en raison de l'état de santé de l'accusé.

La cour d'assises de Paris a décidé jeudi de renvoyer sine die le procès du médecin allemand Dieter Krombach, poursuivi pour le meurtre de sa belle-fille Kalinka Bamberski en 1982 mais dont l'état de santé a été jugé comme ne permettant pas la comparution immédiate.

Le procès n'aura donc duré que quelques jours. L'audience s'était ouverte mardi 29 mars avant d'être suspendue lundi jusqu'à ce jeudi. Le verdict devait être rendu le 8 avril.

Le procès reprendra dans son intégralité au cours d'une autre session d'assises, avec un autre jury à une date qui n'est pas encore fixée, même si la présidente de la cour Xavière Siméoni a dit espérer que l'audience puisse de tenir avant la fin de l'année.

Plus en état de comparaître

La cour d'assises sur la base d'une expertise médicale réalisée cette semaine. a jugé que Dieter Krombach, 75 ans, n'était plus en état de comparaître en raison d'un malaise coronarien survenu ce week-end.

L'accusé avait été transféré dimanche de la prison de Fresnes (près de Paris) à l'hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière. Il a réintégré mercredi le service hospitalier de Fresnes.

Dieter Krombach, qui se déplace à l'aide d'une béquille, était apparu affaibli depuis le début du procès, affirmant avoir subi plusieurs infarctus au cours des dernières années.

Depuis plus de 29 ans, le père de Kalinka, André Bamberski, est convaincu que Dieter Krombach a violé et tué sa fille. Il s'est battu pour qu'il soit jugé, allant jusqu'à le faire enlever en Allemagne afin de permettre son interpellation.

Jeudi, André Bamberski a dit «être certain» que Dieter Krombach serait jugé un jour.

Kalinka Bamberski, 14 ans, avait été retrouvée morte dans son lit, au domicile de son beau-père où elle vivait avec sa mère, dans le sud de l'Allemagne, le 10 juillet 1982.

La justice allemande avait classé l'affaire en 1987 mais la France avait condamné Dieter Krombach par contumace en 1995 à 15 ans de prison pour «violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner».

Las d'attendre son arrestation, André Bamberski a fait enlever le médecin le 17 octobre 2009 en Allemagne par des hommes de main qui l'ont abandonné, ligoté, près du palais de justice de Mulhouse (est de la France). (ap/afp)

Ton opinion