24.02.2016 à 16:51

Royaume-UniLe prof déshabille son élève et l'enduit de Nutella

Un enseignant a été condamné mardi à 20 mois de prison pour avoir entretenu, dans les années 1990, une relation illégale avec une adolescente de 14 ans.

par
joc
L'enseignant a tout perdu: son travail, sa réputation, sa femme et sa maison.

L'enseignant a tout perdu: son travail, sa réputation, sa femme et sa maison.

photo: Kein Anbieter

Andrew Victor Willson, 48 ans, a été condamné mardi à 20 mois de prison pour avoir entretenu une relation illégale avec une élève âgée de 14 ans au moment des faits. L'affaire remonte au milieu des années 1990, raconte le «Lancashire Telegraph». L'homme, professeur de théâtre au lycée de Fearns (ouest) et acteur à ses heures perdues, a eu un coup de coeur pour l'adolescente lors d'un de ses cours. Il lui attribuait souvent des rôles principaux, ce qui lui permettait de passer beaucoup de temps avec elle à l'école, et même en dehors.

Le premier dérapage de l'enseignant, marié, est survenu dans son bureau: il a embrassé et peloté sa victime. Avec son consentement. «A chaque contact entre eux, elle sentait des papillons dans son ventre. Elle était heureuse et adorait recevoir cette attention», a déclaré la procureure Emma Kehoe.Un jour, Willson s'est arrangé pour que la jeune fille fasse l'école buissonnière et le rejoigne chez un ami à lui. Là, le prof et son élève se sont déshabillés avant de se badigeonner tout le corps de Nutella et se lécher l'un l'autre. Il a ensuite ramené l'adolescente à l'école afin qu'elle puisse prendre son bus et rentrer chez elle sans que ses parents ne se doutent de quelque chose.

Willson et son élève ont eu plusieurs relations sexuelles au cours de leur liaison. L'enseignant avait même sympathisé avec les parents de sa victime parce qu'ils étaient, comme lui, fans du FC Leeds United. Selon la procureure Emma Kehoe, Willson était un enseignant «jeune et à la mode», très populaire auprès des élèves et particulièrement des jeunes filles. L'avocat de l'enseignant a déclaré que son client avait tout perdu: son travail, sa réputation, son mariage et sa maison. Willson étant le principal tuteur de son fils handicapé de 23 ans, le juge n'exclut pas une suspension de la peine.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!