Actualisé 14.01.2008 à 22:52

Le prof veut faire entendre raison aux fans de décibels

Les élèves du collège Rousseau sont sensibilisés auxproblèmes de l'audition.

«Ce sujet n'a jamais été traité dans le cadre de la Semaine santé dans les collèges, constate Serge Picchione, professeur de mathématiques, atteint d'acouphènes (sifflements et bourdonnements continus). C'est plus difficile de parler de ses problèmes d'audition que de vue.» L'enseignant sensibilise, depuis un an, ses élèves aux problèmes d'audition, tels que les acouphènes ou l'hyperacousie (hypersensibilité aux bruits). «Régulièrement des élèves viennent me parler de sifflements qu'ils ont ressentis après une nuit passée en boîte, rapporte Serge Picchione. Il est important qu'ils se protègent avec des tampons en mousse.»

Avec des collègues, il a décidé de sensibiliser et prévenir les collégiens sur ce sujet à travers des conférences, des ateliers et une exposition. «Trop d'décibels, ça tue l'oreille!» se tiendra donc du 21 au 25 janvier dans l'enceinte du collège.

Si, pour Jean-Philippe Guyot, chef du service ORL aux HUG, la prévention est importante, le médecin n'est pas alarmiste pour autant. «En vingt-cinq ans de métier, je n'ai pas constaté de recrudescence des problèmes d'audition chez les jeunes, insiste-il.

Contrairement à l'époque, nous sommes, désormais, conscients des risques lors d'une exposition prolongée à un bruit de forte intensité.» Il est aujourd'hui possible de se protéger les tympans. Mais, il n'y a actuellement aucun moyen de restituer la fonction auditive une fois endommagée ou perdue.

Sabrine Gilliéron

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!