Shailene Woodley: Le projet contre lequel elle a protesté tombe à l'eau

Actualisé

Shailene WoodleyLe projet contre lequel elle a protesté tombe à l'eau

L'héroïne de «Divergente» jubile: l'oléoduc qui devait traverser une réserve indienne dans le Dakota du Nord (USA) sera construit ailleurs.

par
and
1 / 10
Les opposants au projet d'un pipeline traversant une réserve indienne en Dakota du Nord étaient heureux, dimanche 4 décembre 2016.

Les opposants au projet d'un pipeline traversant une réserve indienne en Dakota du Nord étaient heureux, dimanche 4 décembre 2016.

Scott Olson
Ils ont appris que sa trajectoire sera modifiée.

Ils ont appris que sa trajectoire sera modifiée.

AP/David Goldman
Des stars s'en sont également réjouies, à l'image de Shailene Woodley.

Des stars s'en sont également réjouies, à l'image de Shailene Woodley.

Instagram

Shailene Woodley s'est fait arrêter après une manifestation pacifique le 10 octobre 2016 et elle devra passer devant un tribunal le 25 janvier 2017. En cause: ses protestations contre la construction d'un pipeline qui traverserait l'une des plus grandes réserves indiennes des Etats-Unis, dans le Dakota du Nord. Les efforts de l'actrice de 25 ans n'ont pas été vains. En effet, le corps des ingénieurs de l'armée américaine a assuré dimanche 4 décembre 2016 qu'une nouvelle trajectoire pour l'oléoduc en question est à l'étude.

Une nouvelle qui a rendu euphoriques aussi bien les Sioux qui habitent le coin que les stars et activistes qui s'étaient mobilisés pour cette cause. «Combien de bébés seront conçus ce soir, pensez-vous?», a tweeté Shailene Woodley, ravie. De son côté, Katy Perry s'est exclamée: «Preuve que votre voix compte», tandis que l'actrice Sophia Bush a déclaré: «La résistance pacifique gagne, même quand elle s'attaque aux violations des droits humains. L'amour triomphe. La justice profite à ce qui est bon.» Le chanteur Pharrell Williams s'est également exprimé: «Une preuve concrète que les gens qui se réunissent peuvent changer les choses pour le mieux.»

Les opposants à ce projet craignaient que la tribu sioux ne puisse plus bénéficier d'eau potable et voie ses terres sacrées détruites par la construction.

Ton opinion