Altstätten (SG): Le propriétaire du hangar a été arrêté
Actualisé

Altstätten (SG)Le propriétaire du hangar a été arrêté

L'enquête sur la fusillade près d'une plantation de cannabis progresse. La personne à qui appartient le lieu du crime a été interpellée mardi.

par
qll/dmz
1 / 3
Deux hommes, âgés de 36 et de 44 ans, ont subi de graves blessures dans un échange de tirs à Altstätten (SG), dans la nuit de dimanche à lundi (du 15 au 16 février 2015).

Deux hommes, âgés de 36 et de 44 ans, ont subi de graves blessures dans un échange de tirs à Altstätten (SG), dans la nuit de dimanche à lundi (du 15 au 16 février 2015).

Les faits se seraient déroulés dans un hangar situé dans la zone industrielle de la localité saint-galloise. La police a trouvé une grande plantation professionnelle de cannabis à l'intérieur du bâtiment.

Les faits se seraient déroulés dans un hangar situé dans la zone industrielle de la localité saint-galloise. La police a trouvé une grande plantation professionnelle de cannabis à l'intérieur du bâtiment.

Police cantonale saint-galloise

Lundi matin, deux Suisses de 36 et 44 ans ont été grièvement blessés par une arme à feu, dans un hangar abritant une plantation de cannabis. Deux autres Suisses, soupçonnés de l'agression, ont été placés en détention préventive. Une des victimes se trouve toujours dans un état grave.

Les circonstances de la fusillade restent, pour l'heure, très floues. Mais selon les recherches de «20 Minuten», le propriétaire du bâtiment a été arrêté mardi. Peter S.*, 60 ans, a racheté le hangar à une entreprise zougoise en 2014, pour deux millions de francs, qu'il aurait payés cash, selon l'ex-propriétaire, interrogé par nos confrères.

«C'est un beau parleur»

H. G.*, à qui Peter S. avait racheté une entreprise il y a un peu plus d'un an, ne se dit pas surpris de son interpellation: «Il rêve de se faire des millions sans lever le petit doigt. Et c'est un beau parleur, je l'ai très vite repéré.»

Le sexagénaire est aussi décrit comme «arrogant»: «Il conduit une Porsche Cayenne et une grosse Mercedes. Il a constamment de nouvelles copines, surtout des Asiatiques», poursuit H. G.

«Très sûr de lui»

En tant qu'homme d'affaires, Peter S. semble plus miser sur l'argent rapide que sur les bonnes relations avec les clients: «Beaucoup lui ont tourné le dos, car il ne respectait pas ses engagements», explique H. G. Il semblerait même qu'il n'ait plus le droit d'entrer dans son entreprise. «Il était toujours à fouiner et à insulter tout le monde. Il est très sûr de lui.»

En revanche, H. G. se dit surpris qu'il puisse être lié à un trafic de drogue. «Il s'est toujours dit contre et n'hésitait pas à se prendre de bec avec des personnes qui en consomment.»

* Noms connus de la rédaction

Ton opinion