Lutte contre la crise: Le protectionnisme à nouveau pointé du doigt par des dirigeants européens
Actualisé

Lutte contre la criseLe protectionnisme à nouveau pointé du doigt par des dirigeants européens

Plusieurs dirigeants européens ont lancé une mise en garde lundi contre toute tentation protectionniste, estimant qu'une telle attitude serait préjudiciable à l'efficacité de la lutte contre la crise économique.

Des spécialistes et des dirigeants de l'UE se sont retrouvés dans la journée à Prague pour célébrer le cinquième anniversaire de l'élargissement de l'Union en 2004 à d'anciens satellites de l'ex-Union soviétique tels la République tchèque, la Pologne et la Hongrie.

«Le protectionnisme est mauvais, c'est comme un poison», a déclaré le Premier ministre tchèque Mirek Topolanek, faisant écho aux peurs des pays d'Europe de l'Est d'être lourdement affectés par la crise, et d'être victimes d'un «rideau de fer» cette fois économique.

Le président de la Commission européenne José Manuel Barroso a pour sa part estimé qu'un marché unique fort était le moyen de se sortir de cette crise. (ap)

Ton opinion