Actualisé 16.05.2008 à 15:52

Le PS veut faire interdire les biocarburants issus d'aliments

Interdire les biocarburants issus de produits alimentaires: c'est l'une des mesures qu'exige le Parti socialiste pour contrer la crise alimentaire.

Dans une interpellation urgente présentée vendredi, il appelle le Conseil fédéral à analyser les causes et les solutions à la famine.

Les socialistes veulent aussi que le Parlement mène un débat urgent sur le problème lors de sa session d'été, ont-ils communiqué après une rencontre de leur groupe parlementaire. Ce dernier a approuvé les revendications du parti pour combattre la faim et la pauvreté.

Les carburants produits à partir de céréales, d'huile de palme ou de soja sont un des principaux facteurs de la crise alimentaire actuelle, souligne le PS. Il demande que la Suisse s'engage sur le plan international pour qu'ils soient strictement interdits. Au niveau national, le PS veut à tout prix éviter que ces carburants soient encouragés.

Outre l'interdiction des biocarburants alimentaires, le PS demande que l'aide alimentaire suisse soit doublée. Selon lui, la Suisse doit débloquer 30 millions de francs pour l'aide d'urgence réclamée par l'ONU.

Réformer l'agriculture

Le PS souhaite par ailleurs voir les subventions à l'exportation et le soutien aux produits agricoles levés. La hausse des prix des denrées alimentaires représente une marge de manoeuvre pour ouvrir le marché, estime-t-il.

C'est aussi l'occasion de transformer radicalement l'agriculture en introduisant des modes de production durables. Cette nouvelle agriculture serait basée sur le droit à l'alimentation, la souveraineté alimentaire et la conservation des sols, des forêts et de l'eau.

En avril déjà, les Verts avaient demandé un débat urgent. Avec comme mot d'ordre «Pas de manger dans le réservoir», ils présenteront mardi les interventions qu'ils veulent déposer. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!