Coronavirus: Le PS veut indemniser les entreprises obligées de fermer
Publié

CoronavirusLe PS veut indemniser les entreprises obligées de fermer

Pour le conseiller national vaudois Roger Nordmann, la solution passe par le versement d’un montant correspondant à 10% des RHT qu’elles touchent

Un restaurant fermé qui aurait touché 50’000 francs par mois de RHT, aurait droit à un forfait mensuel de 10%, soit 5000 francs, pour couvrir les cotisations, explique par l’exemple Roger Nordmann. 

Un restaurant fermé qui aurait touché 50’000 francs par mois de RHT, aurait droit à un forfait mensuel de 10%, soit 5000 francs, pour couvrir les cotisations, explique par l’exemple Roger Nordmann.

Hans Lucas via AFP

Le parti socialiste suisse veut aller plus loin que le Conseil fédéral pour aider financièrement les secteurs contraints de fermer en raison du coronavirus. Il propose de verser une indemnisation à chaque entreprise touchée via un forfait calculé sur la base des RHT qui lui ont été versées.

Dans une interview accordée à 24 Heures et à la Tribune de Genève, le conseiller national vaudois Roger Nordmann indique que toutes les firmes stoppées par les autorités durant au moins 2 mois reçoivent un forfait de 10% sur le total des RHT touchées. Ce montant sera payé par la caisse fédérale et versé par les Cantons. « Il permettrait de couvrir les coûts fixes du personnel, comme les cotisations LPP, LAA ou les allocations familiales. On sauverait ainsi les structures économiques et les emplois. Et on éviterait que les entreprises mangent leurs réserves», explique-t-il.

Si la proposition serait jouable dans le secteur de la gastronomie, le Vaudois reconnaît qu’il serait difficilement applicable au domaine de la culture. «Pour une minorité de cas bien spéciaux, il faudra revenir à la logique des cas de rigueur. Mais pour un très grand nombre d’entreprises, toutes celles qui ont du personnel salarié, ce mécanisme offrirait une bouffée d’oxygène», plaide-t-il.

Roger Nordmann évalue les coûts à 150 millions de francs, ce qui est «acceptable», selon lui. «Si on ne fait rien, on risque d’assister à un effondrement massif d’entreprises. Et les coûts à supporter par la collectivité seront bien plus élevés.»

(cht)

Ton opinion

112 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

mendrisiotto

10.01.2021, 20:28

Bizarre, cela ne correspond pas à ce Mr Berset et Sommaruga disent à Berne , Ils ne veulent pas, À plus rien y comprendre,

Gerardufsky

10.01.2021, 19:51

Ouiiiii génial. super. Mais avec vos deniers personnel les copains... Moi aussi j'aimerais donné de l'argent à tous ceux qui gagne pas 5990.- par mois dés la première année, comme l'avait annoncé l'OOFP au début de l'apprentissage avant de changer de nom.

Ben 55

10.01.2021, 12:26

Super! D’apres le titre, le PS veut indemniser (lui-meme) les bistrots du peuple.