Le PS veut renvoyer le dossier de la Lex Koller au Conseil Fédéral
Actualisé

Le PS veut renvoyer le dossier de la Lex Koller au Conseil Fédéral

Le groupe socialiste n'accepte de supprimer la Lex Koller qu'en échange de mesures efficaces contre la spéculation.

Il entend renvoyer le dossier de la Lex Koller au Conseil fédéral pour qu'il élabore ces mesures d'accompagnement.

La situation est aujourd'hui déjà intenable pour les locataires dans certains régions, a relevé le PS en séance du groupe parlementaire à Neuchâtel. L'objectif de lutte contre la spéculation ne peut pas ou plus être atteint par le biais de la Lex Koller, constate le groupe PS. Mais des solutions purement cantonales comme celles proposées par le gouvernement ne suffisent pas pour endiguer la construction de logements de vacances.

Une suppression de la Lex Koller sans mesures compensatoires augmenterait la pression de la spéculation dans les villes et les agglomérations. La forte hausse de la demande ferait progresser les prix et les loyers.

La Confédération doit examiner la possibilité d'un contingentement dans certaines régions. Dans les villes et les agglomérations, il s'agit d'arrêter des mesures efficaces pour juguler les hausses de loyers, dans l'intérêt des locataires.

Ton opinion