Football - Lille et le PSG se répondent coup pour coup
Actualisé

FootballLille et le PSG se répondent coup pour coup

Vainqueur de Nice dans un match où Lotomba a été expulsé (2-1), le LOSC reste leader. Son dauphin parisien s’accroche, lui qui s’est imposé un peu plus tôt contre Lens (2-1).

Burak Yilmaz (à gauche) est déterminant pour le LOSC dans ce sprint final.

Burak Yilmaz (à gauche) est déterminant pour le LOSC dans ce sprint final.

AFP

Tels deux boxeurs obstinés, le leader, Lille, et le PSG se sont rendu coup pour coup samedi en Ligue 1. Les Nordistes ont dompté Nice (2-0) et répondu aux Parisiens, tombeurs de Lens (2-1). Et à trois journées de la fin, le KO guette!

Si le LOSC (76 points) continue de faire la course en tête avec une longueur d'avance sur le PSG (75 points), il le doit à ses internationaux turcs Burak Yilmaz et Zeki Celik, buteurs face à des Aiglons inoffensifs et réduits à dix juste après la pause après l’expulsion de Lotomba à la 48e. Le latéral vaudois avait déjà frôlé le carton rouge pour un tacle sur la cheville de Jonathan Bamba en première période.

Déjà déterminant le week-end dernier contre Lyon (3-2), Yilmaz continue d'impressionner son monde: d'une frappe rasante, l'expérimenté attaquant (35 ans) a débloqué la rencontre (13e) et montré son habituelle combativité, trouvant aussi le poteau (64e).

Quant à Celik, il a expédié une merveille de demi-volée de l'extérieur du pied dans la lucarne adverse (55e) pour mettre l'équipe de Christophe Galtier à l'abri.

Ce succès maîtrisé permet aux Lillois de maintenir l'écart avec Paris et d'espérer faire le trou sur Monaco (3e, 71 points) et Lyon (4e, 67 points), qui s'affrontent dimanche soir dans l'affiche de cette 35e journée (21h).

Tout bon avant un alléchant derby à venir, vendredi prochain, chez le voisin lensois!

Paris ne rassure pas

Le PSG, lui, a assuré l'essentiel contre Lens (2-1). Alors qu'il reste trois journées à disputer, le PSG continue de suivre son plan de marche, avec une régularité en Championnat qu'on ne lui connaissait pas cette saison. Pour la première fois depuis l'arrivée en janvier de l'entraîneur argentin Mauricio Pochettino, le club de la capitale a enchaîné quatre victoires de suite.

Mais l'impression dégagée par cette équipe, privée contre Lens de son meilleur buteur Kylian Mbappé (touché à un mollet), ne confirme pas le regain de forme suggéré par cette série. Paris n'a pas brillé, et il lui a fallu un cadeau lensois ainsi qu’un coup de pied arrêté pour s'en sortir.

Neymar a ouvert le score à la suite d'une offrande tombée du ciel, une énorme perte de balle de Facundo Medina (32e), puis Marquinhos a fait le break d'une tête sur un corner tiré par «Ney» (58e). La réduction du score lensoise dans la foulée du 2-0 par Ignatius Ganago (60e) en dit long sur la fébrilité des Parisiens qui, décidément, se font peur à chaque match.

Mais au bout du compte, le PSG a gagné, ses cadres ne se sont pas blessés, et son rêve de triplé en mai (L1, Coupe, Ligue des champions) reste d'actualité.

(AFP)

Ton opinion