Football: Le PSG, «trop faible pour le grand monde où il se noie»
Actualisé

FootballLe PSG, «trop faible pour le grand monde où il se noie»

La presse française n'est pas tendre avec le club parisien, après son nouveau fiasco en Ligue des champions.

par
Renaud Tschoumy
La «une» de «L'Équipe» en ce jeudi 7 mars.

La «une» de «L'Équipe» en ce jeudi 7 mars.

DR

«Encore pire»: sous-entendu, encore pire que la remontada de Barcelone il y a deux ans (victoire 6-1 après avoir perdu le match aller 0-4 au Parc des Princes). C'est ce qu'estime «L'Équipe», qui barre sa une de ce titre, avec en toile de fond deux joueurs de Manchester United qui s'étreignent pendant que le Parisien Verratti, assis, a les yeux dans le vague.

Dans son éditorial, notre excellent confrère Vincent Duluc commence par: «Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait, deux fois.» Il ajoute que «les Parisiens ont tissé un lien entre les grandes catastrophes françaises à l'échelle de ce jeu, et devront une large part de leur célébrité à ces faillites qui les tournent en ridicule aux yeux du monde».

Duluc souligne l'incapacité du PSG à assumer sa «responsabilité à l'égard du football français», qui est «abandonné (...) par cette équipe trop forte pour la Ligue 1 qu'elle survole, mais trop faible pour le grand monde où elle se noie».

Pour l'éditorialiste, «il est l'heure d'envisager que certains spécialistes de l'échec, dont le chef des spécialistes, (le président du PSG) Nasser al-Khelaïfi, soient remis en cause et ne se relèvent pas».

«La Provence» se moque

Après s'être moqué sur les réseaux sociaux en rappelant la victoire de l'OM en 1993 (la seule victoire française en Coupe/Ligue des champions à ce jour) par un «A jamais les premiers», «La Provence» insiste aussi sur ce nouveau renversement de situation dont est victime le club parisien: «Remontada, acte 2!» Et de souligner que «les Parisiens sont eux aussi, à leur manière, #àjamaislespremiers».

Et «Le Parisien»? Le quotidien de la capitale évoque une «élimination impardonnable», un «terrible camouflet», avant de s'attarder sur «la main (de Kimpembe) qui divise» et de proposer «La nouvelle désillusion européenne du PSG en 10 images».

Dans ses notes, le quotidien parisien attribue un 3 (sur 10) à Buffon, un 2 à Kehrer et un petit 4 à Mbappé. Bernat (6,5) et Di Maria (6) sont les seuls joueurs parisiens à surnager.

«Sud-Ouest» propose pour sa part un «Retour sur les différentes remontadas en Ligue des champions». Les deux éliminations du PSG, en 2017 face à Barcelone - «La plus incroyable» - et cette année contre Manchester United - «La plus cruelle» - y figurent évidemment en bonne place.

Enfin, «SoFoot.com» souligne que «Le mieux dans ces cas-là, c'est d'aller consulter rapidement un médecin-psychiatre». Le site spécialisé est passé de la théorie à la pratique, puisqu'il a appelé un infirmier en psychiatrie de l'hôpital Sainte-Anne à Paris.

Ton opinion