Meurtre d'Adeline: «Le psy n'avait rien repéré de dangereux»
Actualisé

Meurtre d'Adeline«Le psy n'avait rien repéré de dangereux»

Le meurtrier d'Adeline a été transféré de Pologne la semaine dernière. Dans une lettre, il désigne son psychiatre comme étant responsable de son évasion.

par
Thomas Piffaretti

L'«incompétence» du thérapeute de la Pâquerette serait à blâmer: c'est en tout cas l'avis de l'assassin présumé lui-même. Dans une lettre adressée au «SonntagsBlick», Fabrice A. revient sur les circonstances de son évasion sanglante du centre carcéral genevois, le 12 septembre dernier. Le bourreau d'Adeline M. assure avoir berné facilement le système, et notamment le médecin qui s'occupait de lui. «Mon autorisation de sortie s'est appuyée sur son avis favorable! Il n'avait rien repéré de dangereux chez moi», lance-t-il, frondeur. Selon le Franco-Suisse, le thérapeute chercherait maintenant à «se protéger».

L'enquête administrative commanditée par l'Etat genevois ne contredit pas ses dires. Elle les nuances en revanche largement: «Un complément d'expertise s'imposait; le rapport du médecin traitant ne saurait en tenir lieu, d'une part parce que l'alliance thérapeutique rend difficile une appréciation objective, d'autre part parce que ce rapport ne traite pas de la question de la dangerosité.»

Comme le veut le protocole, le Service d'application des peines aurait dû mandater un psychiatre externe avant d'autoriser la sortie fatale, estime l'auteur du rapport, l'ex-conseiller d'Etat genevois Bernard Ziegler. Il ne l'a pas fait

«Pour la défense, tous les coups sont bons à jouer, analyse Me Dimitri Tzortzis, qui n'est pas partie prenante dans le dossier. Mettre la faute sur l'expertise psychiatrique ou dénoncer un défaut de vigilance du système pourrait faire partie de la tactique, estime le pénaliste. L'appréciation de ces arguments appartiendra ensuite aux juges. Sans vouloir préjuger, il a commis l'irréparable et l'angle de défense choisi, quel qu'il soit, ne devrait pas modifier sa peine s'il est reconnu coupable.»

Ton opinion