Actualisé 04.07.2011 à 10:59

Sion - Xamax à Attalens (FR)Le public boude le remake de la finale de la Coupe

Un petit club fribourgeois espérait attirer la foule avec un «match de gala» entre le FC Sion et Neuchâtel Xamax.

de
Grégoire Corthay
Le match de gala entre Sion et Xamax a attiré 1500 spectateurs, selon le speaker du FC Attalens. Ils étaient 400, selon la police... (Photo: cgo)

Le match de gala entre Sion et Xamax a attiré 1500 spectateurs, selon le speaker du FC Attalens. Ils étaient 400, selon la police... (Photo: cgo)

«Avec une telle affiche, on aura entre 1000 et 1500 spectateurs!» Dimanche 3 juillet, une heure avant le coup d'envoi de son remake de la finale de la Coupe de Suisse, Nicolas Geiger, président du FC Attalens, était optimiste. Un peu trop. Le millier de fans de foot attendus dans le village de la Veveyse n'a de loin pas été atteint. «Il y a entre 300 et 400 personnes», estime un des quatre agents de la polcie cantonale fribourgeoise qui avaient été dépêchés sur place pour veiller à la bonne tenue de cette manifestation.

Une des explications à ce flop populaire serait à chercher dans la mauvaise communication autour de cet «événement». Parmi les spectateurs, certains avaient appris l'existence de cette rencontre – qui s'est terminée sur le ¬score de 1 à 1 – par hasard. «C'est un pote qui me l'a appris aujourd'hui. Au niveau pub, le club a été nul», témoigne un spectateur. «Moi, je l'ai appris en voyant une affiche dans un bistrot de Chexbres. Le prix des billets du match (n.d.l.r.: 10 francs pour les adultes) n'étaient même pas indiqués!», relève un autre spectateur.

FC Sion - PSG, le 9 juillet

Samedi prochain, un autre petit club du canton, le FC Le Mouret, espère ne pas connaître pareille mésaventure. Pour célébrer ses 50 ans, il organise un FC Sion - Paris Saint-Germain. «Le public devrait être au rendez-vous. Nous avons monté des gradins pour pouvoir accueillir 4000 personnes», explique Armand Dousse, président du FC Le Mouret, présent à Attalens. Il précise que la venue des deux équipes, dans le village du district de la Sarine, a coûté 50'000 francs.

Du côté du président du FC Attalens, on se refuse à communiquer le montant investi (et éventuellement perdu) dans ce match de gala. «Les déplacements des équipes nous ont coûté 1500 francs pour chacun des deux cars. Pour le reste, le tarif est à la tête du client...», botte en touche Nicolas Geiger, connu dans le milieu pour être également un agent de joueurs à la réputation controversée.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!