Actualisé 27.12.2006 à 15:44

Le public pourra se recueillir devant James Brown

La dépouille mortuaire de James Brown sera exposée jeudi sur la scène de l'Apollo Theater de Harlem, à New York, lieu mythique de la musique noire américaine où le Parrain de la soul avait fait des débuts explosifs dans les années 50.

Selon le pasteur noir Al Sharpton, vieil ami du chanteur défunt, le public sera autorisé à venir rendre un dernier hommage à celui qui contribua à tirer les goûts musicaux vers le rhythm-and-blues, le funk, le hip-hop, le disco et le rap.

«Il serait presque impensable qu'un homme qui a vécu une vie si sensationnelle s'en aille tranquillement», a confié le révérend Sharpton à l'Associated Press dans un entretien téléphonique depuis la Géorgie, où étaient préparées les obsèques de la star.

Le pasteur a ajouté que l'exposition de l'Apollo Theater serait suivie vendredi par une cérémonie privée à Augusta (Géorgie), où l'artiste naquit en 1933, puis par un office public, célébré samedi par ses soins à la James Brown Arena de la ville.

«Son plus grand frisson, il le devait aux files d'attente devant l'Apollo Theater», a encore rappelé le révérend Sharpton «Je sais que James Brown aurait aimé laisser une chance aux gens de venir le saluer une dernière fois et avoir l'occasion de leur faire ses adieux.»

Décédé lundi matin d'un arrêt cardiaque dans un hôpital d'Atlanta (Géorgie) à la suite d'une pneumonie, à l'âge de 73 ans, James Brown avait un temps prévu de se produire le 31 décembre au B.B. King Blues Club de Manhattan.

Après ce détour new-yorkais, qui permettra de refermer la boucle de son incomparable carrière, James Brown sera inhumé samedi en fin de journée à Augusta, a confirmé son agent Frank Copsidas. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!