«Le public suisse est très ouvert»
Actualisé

«Le public suisse est très ouvert»

John Digweed est l'un des DJ anglais les plus appréciés de son pays, une valeur sûre depuis près de vingt ans. Rencontre avant son set samedi au D! Club à Lausanne

– Vous êtes reconnu pour avoir popularisé la house progressive, comment définiriez-vous votre style?

– C'est une appellation qui date du milieu des années 1990, lorsque les premiers disques du style sont sortis. C'est une base house avec l'intégration d'éléments plus techno. Maintenant, je dirais que je joue de la house électronique.

– Votre réputation s'est aussi faite autour de l'excellence de vos compilations...

– Oui, c'est vraiment un énorme mais passionnant travail. Je passe des semaines à chercher les bons morceaux, puis un mois pour mixer la compile de la façon la plus originale possible.

– Comment avez-vous fait pour rester au top depuis vos débuts, tout en conservant votre ligne musicale?

– Il suffit de rester vigilant par rapport aux nouveaux producteurs, qui apportent sans cesse de la fraîcheur à la scène avec des productions originales. Ensuite c'est juste une question de feeling et d'expérience.

– Que pensez-vous du public suisse?

– Je ne suis venu que quelques fois dans votre pays, mais j'en ai toujours gardé un excellent souvenir. Le public est très énergique et ouvert, je me réjouis de revenir y jouer.

Didier Ambühl

D! Club, Lausanne Samedi 7 juin à 23 h

D! Club, Lausanne Samedi 7 juin à 23 h

Ton opinion