Nouvel exploit: Le quadri-amputé Croizon plonge à plus de 30 m

Actualisé

Nouvel exploitLe quadri-amputé Croizon plonge à plus de 30 m

On peut avoir perdu ses quatre membres et plonger à plus de 30 mètres de profondeur. Philippe Croizon l'a fait jeudi.

Le Français Philippe Croizon est devenu jeudi la première personne amputée des quatre membres à plonger à plus de trente mètres de profondeur, dans la piscine la plus profonde au monde, à Bruxelles.

«C'était énorme, un grand moment de bonheur!», a déclaré Philippe Croizon après avoir touché le fond de la piscine, à 33 mètres de profondeur.

L'ancien ouvrier métallurgiste de 44 ans, amputé après un accident en 1994, a plongé au milieu d'un groupe d'une quinzaine d'hommes belges âgés de 63 à 86 ans. «Nous totalisons ensemble 1000 ans d'âge et près de 35'000 plongées dans toutes les mers du monde», a déclaré l'un d'eux, Paul Sobol, 86 ans.

«Avec cet événement, nous voulions prouver que la plongée est un sport merveilleux accessible à tous les âges, à partir de 8 ans, et aux handicaps les plus graves», a résumé Philippe Croizon.

«Cela démontre aussi que tout le monde peut réaliser ses rêves, même les plus fous», a-t-il ajouté.

Aventurier aguerri

Le Français est un sportif et aventurier aguerri puisqu'il a traversé à la nage la Manche en 2010 et a relié ensuite les cinq continents par les détroits (Gibraltar, Béring...).

Il avait été amputé des deux bras, à hauteur des coudes, et des deux jambes, aux genoux, après avoir été électrocuté par une décharge de 20'000 volts en touchant une ligne à haute tension alors qu'il démontait une antenne de télévision en 1994.

«Entre mourir et vivre, j'ai décidé de vivre et de me reconstruire», a raconté ce bon vivant, devenu une figure médiatique au-delà de la France.

Nouveau défi à trouver

Philippe Croizon, qui n'avait jusqu'à présent jamais plongé à une telle profondeur, a été équipé de grandes palmes fixées à des prothèses.

Il a été guidé par un autre plongeur pour descendre dans l'étroite fosse de Nemo 33, une piscine privée qui attire des plongeurs du monde entier depuis son ouverture en 2004. «Au départ, j'avais une certaine appréhension. Mais, arrivé au fond, je ne voulais pas remonter si vite. Tout le monde avait le sourire», a-t-il raconté.

Philippe Croizon a dit ignorer encore son prochain défi, mais qu'il aimerait traverser à la nage le lac Titicaca, le plus haut au monde dans les Andes. «Lorsque je me fixe un objectif, je fais tout pour le réaliser», a-t-il ajouté.

Reportages:

(Source: youtube.com) (afp)

Ton opinion