Actualisé 27.10.2009 à 09:35

SécheresseLe quart de la surface agricole est touchée

Plus du quart de la surface agricole de Suisse risque d'être frappé par de longues périodes de sécheresse engendrant des pertes de récoltes, avant tout des grandes cultures.

Les régions ainsi touchées par le réchauffement climatique sont toujours plus nombreuses.

Une carte réalisée sur la base de simulations entre 1980 et 2006 par la Station fédérale de recherche Agroscope de Reckenholz-Tänikon montre que le problème s'étend de plus en plus des régions traditionnellement sèches, comme le Valais ou certaines parties occidentales, à la Suisse orientale jusqu'ici moins concernée. Et il est probable que cette tendance s'affirme à l'avenir, écrit la station fédérale.

Ainsi ces 25 dernières années les régions de la vallée du Rhin, de Suisse orientale, de Suisse centrale et certaines parties du Jura ont été nouvellement touchées. Pour le Plateau occidental, la vallée du Rhône, les basses vallées du Tessin, certaines vallées alpines des Grisons ainsi que le Plateau du Nord-est de la Suisse, le risque de sécheresse régulière est déjà présent.

La situation est d'autant plus inquiétante que l'irrigation est nettement insuffisante. Seuls 38'000 hectares de surface agricole utile le sont actuellement. Pour éviter toutes les pertes de récoltes dues à la sécheresse, il faudrait une irrigation au moins dix fois supérieure, relève Agroscope.

Cela sera même encore insuffisant à l'horizon 2050, quand on comptera jusqu'à 20% de précipitations en moins. L'été caniculaire de 2003 est un avant-goût. Cette année-là, les pertes de grandes cultures ont atteint en moyenne un cinquième de la récolte, voire jusqu'à la moitié dans certaines régions.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!