Genève: Le quartier des Pâquis confronté à l’arrivée du crack

Publié

GenèveLe quartier des Pâquis confronté à l’arrivée du crack

Habitants et parents se plaignent d’une toxicomanie de plus en plus invasive dans cette zone entre gare et lac. 

Le préeau de l’école de Pâquis-Centre n’est pas épargné par le deal.

Le préeau de l’école de Pâquis-Centre n’est pas épargné par le deal.

Laurent Guiraud/TDG

Genève doit faire face à l’arrivée d’une nouvelle drogue depuis un peu plus d’une année. L’irruption du crack dans l’offre de substances stupéfiantes au bout du lac ne se fait pas sans problèmes, notamment dans le quartier des Pâquis. A entendre habitants, parents et commerçants, les toxicomanes dépendants au crack ont pris possession de l’espace public de manière bien plus visible que ce à quoi donnait lieu le trafic de cocaïne. 

D’après plusieurs riverains interrogés par la «Tribune de Genève», les personnes dépendantes se montrent plus pressantes. Et d’expliquer que, désormais, le deal est davantage présent dans le secteur de l’école de Pâquis-Centre avec pour corollaire des toxicomanes qui consomment à même la rue, dans les immeubles environnants, voire même dans le préau de l’école. Les habitants témoignent de scènes de shoot, de détritus liés à la consommation et de toxicomanes agressifs. Police et autorités ont été d’ores et déjà alertées de la situation. 

(mpo)

Ton opinion