Actualisé 28.06.2014 à 20:44

Mondial 2014Le Ramadan attendra le retour en Europe

Le Ramadan débute ce dimanche pour le monde musulman. Pour la première fois depuis 1986, cette période de jeûne tombe en plein Mondial. Les joueurs vont-ils la respecter?

par
Marc Fragnière
Porto Seguro

Parmi les nations engagées dans les huitièmes de finale, le Nigeria et l'Algérie comptent en leur sein une majorité de Musulmans. Les deux rescapés africains sont ainsi les plus touchés par le dilemme du Ramadan à l'heure de préparer leurs rencontres respectives face à la France et à l'Allemagne.

Flux migratoires et bonne intégration ont également diversifié la répartition confessionnelle au sein des formations de l'Europe de l'Ouest. Ainsi, la France, la Belgique, l'Allemagne et bien évidemment la Suisse comptent dans leurs effectifs respectifs une minorité d'éléments concernés de près par les impératifs posés par le respect de l'un des cinq piliers de l'Islam.

Tauliers de l'équipe de Suisse, le Kosovar de souche Valon Behrami et le Kurde d'origine Gökhan Inler ont décidé de ne pas observer le Ramadan durant le Mondial, une attitude qui sera vraisemblablement la norme parmi la minorité musulmane de la Nati: «Je ne pense pas que les joueurs vont s'astreindre au Ramadan. Ce n'est pas le moment de le commencer. Dans cette chaleur, on doit s'hydrater», a expliqué Behrami. «Ceux qui le souhaitent peuvent le débuter après la Coupe du monde», a rappelé Inler. Car, à l'instar des femmes enceintes et des malades les «mondialistes» musulmans ont l'opportunité de reporter le mois de Ramadan. Un droit relatif à leur statut de voyageurs.

Xherdan Shaqiri, Granit Xhaka, Haris Seferovic, Admir Mehmedi, Blerim Dzemaili et ses deux coéquipiers du Napoli auront ainsi, s'ils le souhaitent, le loisir de vivre pleinement un Ramadan différé, une fois de retour en Europe. Un compromis idéal pour tout footballeur professionnel pratiquant.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!