Actualisé

GenèveLe ramadan fait fuir les touristes du Moyen-Orient

Les voyageurs du Golfe n'ont pas pu profiter des Fêtes en raison de leur jeûne. Forains et hôteliers s'attendent à un manque à gagner.

par
Raphaël Leroy
En 2011, la clientèle arabe comptabilisait 54'443 nuitées en juillet.

En 2011, la clientèle arabe comptabilisait 54'443 nuitées en juillet.

Vendredi, les musulmans pratiquants du monde entier ont débuté le ramadan. Pendant un mois, ils devront jeûner le jour tout en pouvant s'alimenter et boire dès le crépuscule. Depuis l'an dernier et jusqu'en 2014, cette pratique religieuse tombe en plein sur les Fêtes de Genève.

Conséquence: les touristes venus des pays du Golfe quittent prématurément le canton pour rentrer chez eux. «Nos clients sont en effet tous partis avant le 20 juillet», nous fait-on savoir chez Qatar Airways.

Ramadan une semaine plus tôt

Le hic, c'est que cette année, le Ramadan a lieu une semaine plus tôt que l'an dernier, privant les voyageurs du Moyen-Orient des Fêtes et même des pré-fêtes débutées jeudi.

«Leur présence au bout du lac se raccourcit, confirme Bernard Cazaban, porte-parole de Genève-Tourisme & Congrès. C'est un manque à gagner indéniable, notamment pour l'hôtellerie. Ceci dit, nous relevons une augmentation de 8% des nuitées venues de ces régions depuis le début de l'année.»

Prospecter ailleurs

Face à cette «fatalité» que représente le chevauchement du calendrier, les bars des pré-fêtes restent de marbre. «C'est une clientèle qui de toute façon ne vient pas chez nous», relativise Jean-Marc Humberset du Point bar. Mais certains estiment que les forains de la rive droite risquent d'en pâtir.

Genève-Tourisme & Congrès, lui, tente de compenser ces départs en démarchant ailleurs. «En Inde, Russie et au Brésil, cela marche plutôt bien, indique Bernard Cazaban. Seule la Chine reste un marché difficile à conquérir du fait de l'insécurité genevoise.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!