Le hip-hop romand réagit: «Le rap d'Alex Frei est pathétique!»

Actualisé

Le hip-hop romand réagit«Le rap d'Alex Frei est pathétique!»

La prestation d'Alexander Frei dans le spot publicitaire de Zweifel n'est pas mieux accueillie par le milieu hip-hop romand qu'alémanique.

par
Fabrice Aubert

Comme en Suisse allemande, les réactions des activistes hip-hop romands sont plutôt négatives au sujet de la prestation «rapologique» d'Alex Frei que nous vous dévoilions plus tôt dans la journée et que vous pouvez revoir ci-dessus.

«Son rap est pathétique», estime DJ Green Giant de Couleur 3. Pour les rappeurs Chakal et Erikson, c'est le terme «ridicule» qui vient immédiatement à l'esprit. Le premier regrette que des moyens financiers soient gaspillés à ce point au lieu de faire appel à «de vrais artistes». Pour le second, «Alex Frei est un grand joueur de foot et une de nos valeurs sûres avec N'kufo pour cette Coupe du Monde mais chacun sa fonction». L'attaquant lui fait penser à «Tony Parquer, mais en pire».

Un avis que tient à nuancer Cindy Santos. Pour la chanteuse neuchâteloise, «la musique n'a pas de mode d'emploi, tant qu'il reste lui-même et qu'il assume pour un but précis c'est ce qui compte». Un avis partagé par Nega qui estime que «techniquement son rap est très mauvais, mais qu'il ne se prend pas au sérieux donc ça passe». Le compère de Stress (qui, étant en vacances, n'a pas pu voir la vidéo et nous donner son avis) va jusqu'à dire qu'«il y a beaucoup de Mcs plus nuls que lui!»

Une mauvaise image du rap?

«Soutenir l'équipe suisse ne justifie pas de faire abstraction du fait que le rap représente une vraie démarche artistique», regrette DJ Green Giant. «Etre rappeur, ça demande de la passion, du travail, de la culture, etc... C'est un peu comme si je décidais que j'allais faire partie de l'équipe Suisse pour la Coupe du Monde et que j'entrais sur le terrain sans rien demander à personne. Le résultat serait tout aussi catastrophique. En plus de faire croire que tout le monde peut en faire et de faire passer cette culture pour une blague, ce spot alimente les clichés (notamment vestimentaires) qu'on essaie péniblement d'abolir.»

Erikson abonde dans ce sens en rappelant que «le rap est un art, une discipline comme la guitare ou le piano. Il faut de l'entrainement et du génie.»

Pour Chakal ce clip est une «insulte au hip-hop sérieux qui essaye d'exister en Suisse malgré la difficulté et le manque de moyens».

DJ Vincz Lee comprend que Frei ait accepté ce contrat avec l'«immense chèque» qu'il a dû toucher et doute que ce clip change quoi que ce soit à l'image du rap. «C'est pas si grave que ça, c'est juste une mauvaise pub pour Zweifel avec un joueur de foot qui fait le guignol pendant 2 minutes», tempère-t-il.

Pour sa part, Nega rappelle qu'aux Etats-Unis, il est courant de voir des rappeurs dans des publicités et que faire entrer cela dans les mœurs suisses serait une bonne idée.

Ton opinion