Paris: Le rappeur MHD mêlé a un sordide meurtre
Actualisé

ParisLe rappeur MHD mêlé a un sordide meurtre

L'un des plus gros vendeurs de disques de hip-hop en France est en garde-à-vue. Il fait l'objet d'une enquête autour de la mort d'un jeune homme.

par
nxp/szu
La star de l'afro-trap s'est produite en 2017 et 2018 notamment au Paléo, à Sion sous les étoiles ou encore à Rock Oz'Arènes.

La star de l'afro-trap s'est produite en 2017 et 2018 notamment au Paléo, à Sion sous les étoiles ou encore à Rock Oz'Arènes.

Francois Melillo

MHD est dans de sales draps. Selon «Le Point», le rappeur a été interpellé dans le cadre d'une enquête sur le décès d'un homme de 23 ans, massacré dans la nuit du 5 au 6 juillet 2018 à Paris. Le malheureux avait alors reçu des coups de pied, de poing et de couteau par une dizaine d'individus avant de succomber à ses blessures.

Les premiers éléments de l'enquête révèlent que la victime était au mauvais endroit au mauvais moment. «C'est de la violence purement gratuite. On a voulu faire croire que ce jeune homme était de mèche avec un groupe rival. Or il n'en est rien. Il n'en était qu'une simple connaissance», explique un policier. La présence de MHD sur les lieux du crime «semble avérée». L'enquête devra toutefois déterminer son rôle exact dans cette tragique affaire.

Pour l'heure, les dates des prochains concerts du rappeur parisien de 24 ans n'ont pas été annulées. Il doit se produire le 21 mars 2019 à l'Arena de Genève avec son dernier disque en date «19».

Inventeur de l'afro-trap

En 2015, alors qu'il était livreur de pizza, Mohamed Sylla, de son vrai nom, s'était fait remarquer grâce à un «freestyle», une improvisation postée sur les réseaux sociaux, avant de s'imposer très vite grâce à son style détonant qu'il a baptisé afro-trap.

Son tube «Afro Trap Part. 3 (Champions League)», hymne à la gloire du PSG, est alors relayé par les stars du club et il sera même invité à l'Elysée sous le mandat de François Hollande, lors de la visite du président guinéen Alpha Condé. Son premier album éponyme a été certifié triple disque de platine en France et disque de platine à l'export.

En octobre 2018, ce fervent amateur des réseaux sociaux avait été à l'origine de l'ouverture d'une enquête de la police des polices (IGPN) après avoir publié une vidéo dans laquelle son «grand frère» était pris à partie lors d'une interpellation. «Aujourd'hui, mon grand frère à été victime d'agression policière en bas de chez moi!», avait notamment tweeté le rappeur du XIXe arrondissement. «On va mettre fin à cet abus de pouvoir». La police affirmait de son côté avoir interpellé cet homme, ainsi qu'un autre, après «des outrages et des menaces».

Ton opinion