Actualisé 19.10.2009 à 20:47

Gaza

Le rapport Goldstone à l'ONU avant fin décembre

Le rapport Goldstone, qui dénonce des crimes de guerre lors du conflit à Gaza l'hiver dernier, sera examiné par l'Assemblée générale des Nations unies avant la fin de l'année.

C'est ce qu'a indiqué lundi le porte-parole de cette instance.

Le président de l'Assemblée, Ali Triki, a reçu le rapport vendredi, avec la recommandation qu'il soit examiné par cette instance «lors de la phase principale des travaux de sa 64e session, c'est-à-dire avant fin décembre 2009», a déclaré à la presse le porte-parole, Jean-Victor Nkolo.

Il a ajouté qu'en conséquence, M. Triki allait consulter les parties concernées et les présidents des groupes régionaux à l'ONU «pour décider d'une date adéquate» pour cet examen.

Commandité par l'ONU et présenté par le juge sud-africain Richard Goldstone, ce rapport controversé accuse l'armée israélienne, ainsi que les militants palestiniens, d'avoir commis «des crimes de guerre» et «de possibles crimes contre l'humanité» durant l'offensive israélienne à Gaza de décembre-janvier.

Le Conseil des droits de l'Homme de l'ONU a adopté vendredi à Genève une résolution approuvant le rapport Goldstone.

La résolution «apporte son soutien aux recommandations» du rapport, approuvant la demande d'enquêtes indépendantes des deux protagonistes pour punir les responsables d'exactions. Elle appelle également «toutes les parties concernées, dont les organes de l'ONU, à assurer» son application «en accord avec leurs mandats respectifs».

Ce qui signifie que la résolution renvoie le rapport Goldstone aux instances onusiennes, Assemblée générale et Conseil de sécurité, ce dernier étant censé, selon les recommandations, saisir le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) en cas d'échec des enquêtes.

Plusieurs pays, dont les Etats-Unis mais aussi la Russie, ont indiqué n'être pas favorables à un examen formel du rapport par le Conseil de sécurité.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!