Actualisé 23.05.2020 à 07:49

Saint-Gall

Le rassemblement festif tourne au vinaigre: un policier agressé

Quelque 200 personnes se sont rassemblées sur la Klosterplatz vendredi soir. Un jeune alcoolisé s’est opposé à l’intervention des forces de l’ordre et s’en est pris à un agent.

La Klosterplatz a été le théâtre d’un rassemblement interdit, dans la nuit de vendredi à samedi.

La Klosterplatz a été le théâtre d’un rassemblement interdit, dans la nuit de vendredi à samedi.

Après deux mois de crise, la situation en Suisse est encourageante et permet d’envisager «les prochains mois et semaines avec une certaine sérénité», expliquait Alain Berset mercredi. Le ministre de la Santé déclarait que «la vie avait repris son cours», précisant toutefois qu’il ne fallait pas «céder à l’euphorie», avant la 3e phase de l’assouplissement des mesures le 8 juin prochain, qui doit notamment voir la fin de l’interdiction de rassemblement de plus de cinq personnes.

Ce retour à la normale en réjouit plus d’un et certains sont tentés d’aller un peu vite en besogne. Que se soit pour une fête improvisée à Neuchâtel ou à l’occasion d’une rencontre sportive à Lausanne, de plus en plus de personnes font fi des mesures encore en vigueur pour prendre du bon temps. C’est ce qui est arrivé vendredi soir à Saint-Gall, où quelque 200 personnes, principalement des jeunes, se sont rassemblées pour faire la fête.

Il crache sur un policier

Le rendez-vous a été donné sur la Klosterplatz et l’alcool a coulé à flots. Puis, peu après minuit, la situation s’est quelque peu détériorée et plusieurs groupes en sont venus aux mains, obligeant la police à intervenir, indique-t-elle dans un communiqué. A l’arrivée des agents, le calme est brièvement revenu. Mais lors du contrôle de plusieurs personnes sur la place, la situation s’est à nouveau envenimée. Un jeune a alors poussé un policier avant de lui cracher dessus. Des individus se sont ensuite regroupés pour défier les forces de l’ordre. Face à cette animosité croissante, des renforts ont été déployés et les lieux ont été évacués au son d’un mégaphone. Quelques insultes ont fusé, mais le tout s’est déroulé sans trop de problèmes.

L’agresseur du policier, un homme de 18 ans, a été appréhendé et conduit au poste de police. Il est accusé de violence et de menaces à l’encontre des autorités et son cas a été transmis au Ministère public. Deux autres personnes impliquées dans l’altercation ont été emmenées au poste pour un contrôle, avant d’être relâchées.

(Katja Fässler/mst)
Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
100 commentaires

Ben

24.05.2020 à 09:15

Manifestation interdite, laissez les manifestants se ‘’foutre sur la gueule’’ et surtout ne pas amener les blessés à l’hôpital de manière à garder de la place pour les personnes qui respectent les directives appropriées du Conseil fédéral.

Dada

23.05.2020 à 12:09

Laissez faire ces jeunes et responsables, préservez la population alentour, intervenez seulement à la demande des jeunes, prenez-en une dizaine pour le nettoyage et le ramassage des corps, ensuite, n'oubliez pas de punir les responsables.

Lapuce

23.05.2020 à 12:07

Les autorités , les politiques , les parents , les enseignants sont beaucoup beaucoup trop tolérant avec une certaine jeunesse qui en profite largement.