Actualisé 07.04.2012 à 12:03

Penly (F)

Le réacteur est en «arrêt à froid»

Le réacteur numéro 2 de la centrale nucléaire de Penly, en Seine-Maritime se trouvait samedi «dans les conditions d'un arrêt à froid». Les réparations doivent débuter d'ici quelques jours.

Le réacteur n°2 de la centrale de Penly a été arrêté jeudi suite à des départs de feu.

Le réacteur n°2 de la centrale de Penly a été arrêté jeudi suite à des départs de feu.

Le refroidissement du réacteur permet l'ouverture de son circuit primaire, afin de l'expertiser et de procéder à des opérations de réparation, a indiqué Electricité de France. Des équipes de l'opérateur ont commencé samedi à préparer cette phase d'intervention, qui devrait commencer dans quelques jours.

Avant d'ouvrir le circuit, «on prépare au millimètre le schéma d'intervention pour être sûr de ne rien laisser au hasard et d'avoir les meilleures conditions de sécurité», a expliqué EDF.

EDF a annoncé la veille «un retour à la normale» sur le circuit de refroidissement du réacteur, arrêté après un incident classé provisoirement par l'Autorité de sûreté nucléaire française au niveau 1 sur l'échelle Ines, l'échelle internationale des événements nucléaires qui en compte 7. EDF a réitéré que l'incident n'avait eu «aucune conséquence sur l'environnement».

L'Association pour le contrôle de la radioactivité de l'Ouest (Acro), l'un des deux laboratoires indépendants en France en la matière, a de son côté indiqué vendredi avoir effectué trois prélèvements d'herbe à deux kilomètres de la centrale «pour vérifier si les assertions de non-atteinte à l'environnement sont bien réelles». «Nous n'avons pas d'a priori sur les résultats», qui devraient être connus la semaine prochaine, a poursuivi Acro. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!